Compton

Cité dans Ifwhiteamericatoldthetruthforonedayit’sworldwouldfallapart :
Compton, Harlem, a pimp fucked a priest
The white man has just found a new moral saviour
Vital stats, how white was their skin
Unimportant just another inner-city drive-by thing”

Compton est une ville du comté de Los Angeles, dans l’État de Californie aux États-Unis. Elle est située au sud de Willowbrook, entre West Compton et East Rancho Dominguez.

La ville comptait 94 425 habitants au recensement de 2007. Géographiquement elle est divisée en deux par un gigantesque “channel” (canal d’évacuation d’eau). Elle est principalement connue à cause de la violence des gangs. Cette réputation de ville dangereuse a été illustrée par différents groupes de gangsta rap.

Compton s’étend sur une superficie de 26,4 km².

En 1784, la couronne d’Espagne a légué un territoire de plus de 304 km² à Juan José Domínguez dans cette région, le “Rancho San Pedro”. En 1867, Griffith D. Compton (né en 1820, mort en 1905) a guidé un groupe de colons à la recherche de la douceur du climat californien dans cette région. La ville a été créée le 11 mai 1888, et nommée en hommage à Griffith D. Compton. Compton a grandi rapidement au milieu des années 1900. Jusque dans les années 1920, Compton était une bourgade rurale vivant de l’agriculture. La communauté afro-américaine a commencé à s’établir pendant la Seconde Guerre mondiale. Dans les années 1960-1970, Compton était une ville de la classe moyenne noire, mais plusieurs entreprises et commerces ont fermé et la criminalité a augmenté. Dans les années 1980, la ville est devenu le repaire des gangs qui se battaient pour le contrôle du marché de la drogue. Elle a perdu ses habitants les plus riches et après les émeutes de 1992 de Los Angeles, de nombreux noirs ont quitté la région. Pendant la même période, de nombreuses familles hispaniques ont emménagé à Compton. Bien que de nombreuses personnes pensent encore que Compton est avant tout une communauté noire, les hispaniques composent aujourd’hui le plus grand groupe ethnique de la ville. Ces derniers souhaitent accéder à la propriété. La violence des gangs, sans totalement disparaître, a fortement chuté.

Compton est connue pour avoir la plus haute criminalité des États-Unis, et la Morgan Quitno Corporation a désigné la ville comme la plus dangereuses des États-Unis en 2004 (catégorie plus de 75 000 habitants). Compton a connu 75 meurtres en 2005, soit un taux par habitant alarmant, 15 fois supérieur à la moyenne nationale. En 2006, pour lutter contre la violence liée aux armes, les citoyens de Compton ont bénéficié d’un programme appelé the Gifts for Guns Program et qui consistait à pouvoir échanger leur arme contre un chèque-cadeau de 100 $.

Compton présente une forte activité des gangs Varrio Tortilla Flats, Compton Varrio 70’s, Compton Varrio Largo 36, Compton Varrio Alondra, Mara Salvatrucha (MS13), et les plus célèbres, “Crips” et “Bloods”. Les conflits entre les gangs Crips et Bloods sont à l’origine de nombreux films. La corruption est également l’un des problèmes majeurs de la ville. En 1995, le maire et une councilwoman (“adjointe”, ou “conseillère municipale”) ont été reconnus coupables d’extorsion de fonds. En 2002, le maire remplaçant a été condamné pour avoir utilisé le crédit municipal à des fins personnelles. Différentes administrations municipales ont été impliquées dans des affaires de détournement de fonds publics ou d’attribution frauduleuse de marchés publics. Ces affaires contribuent également à la mauvaise réputation de la ville et découragent les investisseurs.

La forte criminalité de la ville était principalement due aux conditions économiques, ainsi qu’à sa position privilégiée au centre des ghettos de la partie Sud de Los Angeles. Elle est fortement liée au commerce de la drogue. La criminalité était moindre dans les années 1970 et le début des années 1980, avant que le crack ne prenne une part importante de la consommation de drogue.

Le comté de Los Angeles a lancé en 2002 une vaste opération de restructuration urbaine pour sortir Compton de la drogue et de la violence. En 2005, le taux d’homicides a diminué de 65 % grâce à une politique de renforcement des effectifs policiers : le shérif du comté de Los Angeles, Lee Baca, a en effet embauché plusieurs nouveaux agents envoyés sur le terrain. En 2010, on constate que le nombre d’homicides liés aux gangs a très fortement baissé depuis 2002, de même que le nombre de vols, agressions et viols. Le taux de criminalité à Compton en 2010 est de 220 crimes pour 10 000 habitants. Le Groupe NWA dénonce les violences policières à l’égard des jeunes vivant à Compton. L’album étant un succès, Compton est alors connu du monde entier.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s