Daily Mail – 22 novembre 2008 : 13 ans après, les parents de la rock star disparue, Richey Edwards, admettent qu’il est mort

Cela fait 13 ans qu’il a mystérieusement disparu mais aujourd’hui le sort de la rock star disparue Richey Edwards a finalement été réglé – en termes légaux, du moins.

Des dizaines de personnes auraient vu le guitariste et compositeur des Manic Street Preachers, des appels publics et des déclarations des membres du groupe que “quelque chose cloche”.

Aujourd’hui, cependant, ses parents Graham et sherry Edwards se sont vus accordés une décision judiciaire pour que leur films soit présumé mort.

Le geste est dit être “énormément émotionnel” pour les trois autres membres du groupe – James Dean Bradfield, Nicky Wire et Sean Moore – qui dédient toujours des chansons à Edwards espérant qu’il revienne un jour.

Décrit comme un génie torturé, beaucoup croient que Edwards, 27 ans, s’est suicidé en sautant du pont de la Severn bien qu’aucun corps n’a jamais été retrouvé.

On l’a vu pour la dernière fois à 7h du matin le 1er février 1995 dans l’Embassy Hotel de Londres tandis qu’il se préparait à décoller pour les États-Unis pour une tournée.

Après être allé dans son appartement de Cardiff en voiture, où il a laissé son passeport, sa carte de crédit et ses cachets de Prozac, il s’est dirigé vers la station service près du vieux pont de la Severn. Sa voiture a été retrouvée là 17 jours plus tard.

Comme aucun corps n’a été découvert, des théories de complot ont rapidement commencé à circuler. En 1997, un conférencier a déclaré avoir vu Edwards prendre un bus dans la ville hippy de Goa en Inde.

L’année suivant, une barmaid dans les Îles Canaries a dit à un journal comment un client est parti en courant après qu’on lui ait dit : “Tu es Richey des Manic Street Preachers”.

Plutôt cette année, Nicky Wire a rallumé le débat, disant au NME : “Il y a tout de même quelque chose qui cloche”.

Le groupe conserve même un compte en son nom sur lequel ils mettent un quart de leurs royalties.

Cependant, leur amie de longue date et agent Terri Hall a dit au Mail on Sunday qu’ils soutenaient la décision de la famille.

“Le groupe était au courant de ce qui allait arriver, dit-elle. C’est énormément émotionnel pour nous tous. c’est le choix des parents et le groupe est heureux de suivre ce que les parents décident au mieux. Nous rêvons tous que Richey reviendra un jour. On espère qu’il est toujours quelque part.

“Mais ce n’est plus un espoir réaliste et si cela offre une sorte de closure alors le groupe se contentera de cela”.

Les parents d’Edwards, de dévoués méthodistes originaires de Blackwood, dans le Gwent, pouvaient commencer les procédures de présomption de mort en 2002 – la période minimale de 7 ans requise avant qu’une personne disparue peut légalement être déclarée morte.

Mais ils ont refusé, espérant que le suicide apparent de leur fils était une ruse pour se réinventer loin des pressions du business musical.

Hier, ils ne souhaitaient pas discuter de leur changement d’avis. Mais l’avocat de la famille, David Ellis, a dit qu’il reflétait “une acceptation que ses affaires doivent être réglées”.

Il a ajouté : “Ce n’est pas la même chose qu’une acceptation qu’il est mort”.

Dans un geste séparé, ses parents se sont vus accordés le contrôle de sa fortune.

Le document émis par le registre des décès du Pays de Galles nomme ses parents exécutaires testamentaires et déclare qu’il est mort “le ou depuis le” 1er février 1995.

Comme Edwards est mort sans laisser de testament, et n’avait ni épouse ni enfants, son entière fortune de 455 990£ réduite avec le devoirs de décès à 377 548£, revient à ses parents.

Edwards a passé une grande partie de sa vie d’adulte à souffrir de dépression, d’anorexie et de crises d’automutilation. en 1991, il a utilisé un rasoir pour graver “4 Real” sur le bras devant un journaliste – tentative de prouver ses convictions artistiques.

Mais ses amis insistaient qu’il n’était pas le type à contempler le suicide. Et en 1994, il a été cité en train de dire : “En termes du mot S, il n’entre pas dans mon esprit”.

Andrew Young et Nick Constable

Traduction – 21 novembre 2009

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :