Norman Mailer

Mentionné dans Faster :
“I am stronger than Mensa, Miller and Mailer
I spat out Plath and Pinter

Norman Kingsley Mailler (31 janvier 1923 – 10 novembre 2007) était un romancier, journaliste, essayiste, poète, dramaturge, scénariste et réalisateur américain.

Avec Truman Capote, Joan Didion, Hunter S. Thompson, John McPhee, et Tom Wolfe, Mailer est considéré comme un innovateur des œuvres non fictionnelles créatives, un genre nommé parfois Nouveau Journalisme, qui superpose l’essai dans le roman non fictionnel. Il a été récompensé d’un Prix Pulitzer deux fois et du National Book Award une fois. En 1955, Mailer, avec Ed Fancher et Dan Wold, ont publié pour la première fois The Village Voice, qui a commencé comme un journal hebdomadaire orienté vers les arts et la politique distribué dans le Greenwich Village. En 2005, il a reçu la médaille de la contribution distinguée aux lettres américaines de la National Book Foundation.

Norman Kingsley Mailer est né d’une famille juive connue de Long Branch, dans le New Jersey. Son père, Isaac Barnett Mailer, était un comptable né en Afrique du Sud, et sa mère, Fanny Schneider, tenait une agence de femmes de ménage et de nourrices. La sœur de Mailer, Barbara, est né en 1927. Élevé à Brooklyn, à New York, il a été diplômé de la Boy’s High School et est entré à Harvard en 1939, où il a étudié l’ingénierie aéronautique. À Harvard, il s’est intéressé à l’écriture et a publié sa première histoire à 18 ans, remportant le concours étudiant de Story Magazine en 1941. Avant d’obtenir sa licence, il était membre de la Signet Society. Après avoir obtenu sa licence, il a été recruté par l’armée américaine. Durant la seconde guerre mondiale, il a servi dans les Philippines avec la 112ème cavalerie. Il n’a pas été impliqué dans de nombreux combat et a fini son service comme cuisiner, mais l’expérience a fourni assez de matériel pour les Nus et les morts.

En 1948, tout en continuant ses études à la Sorbonne à Paris, Mailer a publié les Nus et les morts, basé sur son service militaire durant la seconde guerre mondiale. Bestseller du New York Times pendant 62 semaines, il a été acclamé comme l’un des meilleurs romans de guerre américain et l’a nommé l’un des “101 meilleurs romans en langue anglaise” par la Modern Library.

Rivage de Barbarie (1951) était un parabole surréaliste de la politique gauchiste de guerre froide située dans un immeuble locatif de Brooklyn. En 1955, son roman le Parc aux cerfs s’inspirait de ses expériences de scénariste à Hollywood en 1949-50. Il a été tout d’abord rejeté par sept éditeurs à cause de son soi-disant contenu sexuel avant d’être publié par Putnam’s.

Dans la tradition de Dickens et Dostoïevski, Mailer a écrit son quatrième roman, un Rêve américain, en épisode dans le magazine Esquire sur huit mois (de janvier à août 1964), publiant le premier chapitre seulement deux mois après l’avoir écrit. En mars 1965, Dial Press a publié une version corrigée. Son éditeur était E. L. Doctorow. Le roman a reçu des critiques mitigées, mais a été bestseller. Joan Didion l’a acclamé dans une chronique dans le National Review (20 avril 1965) et John W. Aldridge a fait de même dans Life (19 mars 1965), tandis que Elizabeth Hardwick l’a éreinté dans Partisan Review (printemps 1965). À part pendant une brève période, le roman n’a jamais été épuisé.

En 1980, le Chant du bourreau – la romanisation de Mailer de la vie et de la mort du tueur Gary Gilmore – a remporté le Prix Pulitzer pour la fiction.

Mailer a passé plus de temps à écrire Nuit des temps – son roman sur l’Égypte durant le XXème dynastie (environ 1100 ans av. J.C.) – que n’importe lequel de ses autres livres, y travaillant de manière non régulière de 1972 à 1983. C’était également un best-seller, bien que les critiques étaient généralement positives.

Harlot et son fantôme, le plus long roman de Mailer (1310 pages), est sorti en 1991. C’est une exploration des drames dont on n’a pas parlés de la CIA de la fin de la seconde guerre mondiale à 1965. Il a fait énormément de recherches pour le roman, qui est toujours sur la liste de lecture de la CIA. Il a terminé le roman avec les mots “À suivre”, et projetait d’écrire une suite, intitulée Harlot et son tombeau. Mais d’autres projets sont intervenus et il ne l’a jamais écrit. Harlot et son fantôme s’est bien vendu.

Son dernier roman, un Chateau en forêt, qui se centrait sur l’enfance de Hitler, a atteint la 5ème place de la liste des best-sellers du Times après sa publication en janvier 2007, et a reçu de plus fortes chroniques que n’importe lequel de ses livres depuis le Chant du bourreau. Un Chateau en forêt était censé être le premier volume d’une trilogie, mais Mailer est décédé plusieurs mois après qu’il soit fini.

Mailer a écrit plus de 40 livres. Il a publié 11 romans sur 59 ans de carrière.

Dès le milieu des années 1950, Miler s’est fait connaître pour ses essais contre-culturels. En 1955, il a co-fondé The Village Voice pour lequel il a écrit une colonne de janvier à avril 1956. Le célèbre essai de Mailer The White Negro (1957) “analyse et défend en partie le radicalisme moral des outsiders et des jeunes”. C’est l’un des essais les plus controversé de la période après-guerre.

En 1960, Mailer a écrit Superman Comes to the Supermarket pour le magazine Esquire, récit de l’émergence de John F. Kennedy durant la convention du parti démocrate. L’essai était une percée importante pour le Nouveau Journalisme des années 1960. Les contributions de Mailer au nouveau Journalisme incluent des livres majeurs comme les Armées de la nuit (1968 – Prix Pulitzer et National Book Award) ; Miami et le siège de Chicago (1968) ; Bivouac sur la Lune (1971) et Prisonnier du sexe (1971). Les caractéristiques de ces œuvres sont un style hautement subjectivisé et une plus grande application des techniques de l’écriture de fiction que d’habitude dans le journalisme.

En plus de sa fiction expérimentale et de ses romans non fictionnels, Mailer a produit une version théâtrale du Parc aux cerfs (mise en scène au Theatre De Lys à Greenwich Village en 1967), et à la fin des années 1960 a réalisé de nombreux films avant-gardistes d’improvisation dans le style de Warhol ; dont Maidstone (1970), qui inclut une bagarre spontanée et brutale entre Norman T. Kingsley, joué par Mailer, et le frère de Kingsley, joué par Rip Torn. Mailer a été blessé à la tête quand Torn l’a frappé avec un marteau. En 1987, il a adapté et réalisé une version cinématographique de son roman les Vrais durs ne dansent pas, avec Ryan O’Neal et Isabella Rossellini, qui est devenu un classique camp mineur.

De nombreuses œuvres non fictionnelles de Mailer, telles que les Armées de la nuit et The Presidential Papers, sont politiques. Il a couvert les conventions nationales républicaines et démocratiques en 1960, 1964, 1968, 1972, 1992 et 1996, bien que son récit de la convention démocrate de 1996 n’ait jamais été publié. Au début des années 1960, il était fixé sur le personnage du président John F. Kennedy, qu’il considérait comme un “héros existentiel”. À la fin des années 1950 et tout au long des années 1960 et 1970, son œuvre mélangeait l’autobiographie, le commentaire sociale, l’histoire, la fiction et la poésie d’une manière formellement originale qui a influencé le développement du Nouveau Journalisme. En octobre 1967, il a été arrêté pour son implication dans la manifestation anti-guerre du Vietnam au Pentagone.

Durant l’enregistrement du Dick Cavett Show du 15 décembre 1971, avec Janet Flanner et Gore Vidal, Mailer, énervé par une critique moins que stellaire de Prisonnier du sexe par Vidal, a apparemment donné un coup de boule à Vidal et a échangé des insultes avec lui en coulisses. Tandis que l’enregistrement avait commencé, un Mailer visiblement belligérant, qui a admis qu’il avait bu, a provoqué Vidal et Cavett à l’insulter à l’antenne et à se référer continuellement à son “plus grand intellect”. Il a ouvertement raillé et s’est moqué de Vidal (qui répondait de même), gagnant finalement la colère de Flanner, qui a annoncé que la discussion était devenue “extrêmement ennuyante”, disant à Mailer “Vous agissez comme si vous étiez seul ici”. Tandis que Cavett faisait des blagues comparant l’intellect de Mailer à son ego, Mailler a déclaré “Pourquoi ne regardez-vous pas vos fiches et posez votre question ?”, ce à quoi Cavett a répondu “Pourquoi ne la pliez-vous pas en 5 et la fourrez là où je pense”.

En 1969, à la suggestion de Gloria Steinem, son ami l’essayiste politique Noel Parmentel et d’autres, il s’est présenté sans succès à la primaire démocrate pour le poste de maire de New York, allié au journaliste Jimmy Breslin (qui s’était présenté pour le poste de président du conseil municipal), proposant la sécession de New York créant un 51ème État. Leur slogan était “faites rentrer les voyous”. Il est arrivé à la 4ème place sur 5. De 1980 à sa mort en 2007, il a contribué aux candidatures du parti démocrate pour le bureau politique.

En 1980, Mailer a mené avec succès la demande du tueur condamné Jack Abbott pour la liberté conditionnelle. en 1977, Abbott avait lu le travail de Mailer dans le Chant du bourreau et a écrit à Mailer, offrant d’éclairer l’auteur sur le temps passé par Abbott derrière les barreaux et ses conditions de vie. Mailer, impressionné, a contribué à la publication de In the Belly of the Beast, livre sur la vie dans le système carcéral constitué des lettres de Abbott à Mailer. Une fois mis en liberté conditionnelle, Abbott a commis un meurtre à New York six semaines après sa libération, poignardant à mort Richard Adan, 22 ans. Par conséquence, Mailer a été le sujet de critique pour son rôle. Dans une interview de 1992 avec le Buffalo News, il a reconnu que son implication était “un autre épisode de ma vie pour lequel je ne peux me réjouir et dont je ne tire aucune fierté”.

En 1989, Mailer a rejoint de nombreux autres auteurs proéminents qui exprimaient leurs soutient public à leur collègue Salman Rushdie à la suite de la fatwa qui réclamait l’assassinat de Rushdie par le gouvernement islamique d’Iran pour avoir écrit les Vers sataniques.

En 2003, dans un discours au Commonwealth Club de San Francisco, juste avant l’invasion de l’Iraq, Mailer a dit : “Le fascisme est plus un état naturel que la démocratie. Supposer de manière inconsciente que nous pouvons exporter la démocratie dans n’importe quel pays que nous choisissons peut servir paradoxalement à encourage plus de fascisme chez nous et à l’étranger. La démocratie est un état de grâce qui est atteint seulement par ces pays qui possèdent des individus non seulement prêts à jouir de la liberté mais à subir la lourde charge de la maintenir”.

Ses sujets biographiques incluaient Pablo Picasso, Mohammed Ali, Gary Gilmore, Lee Harvey Oswald et Marilyn Monroe.

Son livre de 1973, Marilyn – une biographie, a été particulièrement controversé.

Dans son dernier chapitre, il déclarait que Monroe avait été assassinée par des agents du FBI et de la CIA qui ne supportaient pas sa prétendue liaison avec Robert F. Kennedy. Malgré ses problèmes, la biographies a aussi énormément de succès, vendant plus d’exemplaires que n’importe lequel de ses œuvres à part les Nus et les morts. Il a été réédité pendant des décennies, mais depuis 2009, il est épuisé aux États-Unis.

Norman Mailer s’est marié six fois et a eu 9 enfants. Il a eu 8 enfants biologiques de ses diverses femmes et il a aussi informellement adopté le fils de Norris issu d’un autre mariage, Matthew.

Le premier mariage de Norman a eu lieu en 1944 avec Beatrice Silverman, dont il a divorcé en 1952. Ils ont eu un enfant, Susan.

Mailer a épousé sa seconde femme, Adele Morales, en 1954. Ils ont eu deux filles, Danielle et Elizabeth. En 1960, Mailer a poignardé Adele avec un canif après une fête, la tuant presque. Il a été interné au Bellevue Hospital pendant 17 jours ; sa femme n’a pas porté plainte, et il a plus tard plaidé coupable et a été condamné avec surci. Bien que sur le coup, Morales a été rétablie physiquement, elle a publié ses mémoires de mariage en 1997, intitulé The Last Party, qui décrivait sa perception de l’incident et ses conséquences. L’incident a été un centre des critiques féministes de Mailer, qui indiquent des thèmes de violence sexuelle dans son œuvre.

Sa troisième femme, qu’il a épousée en 1962, et dont il a divorcé en 1963, était l’héritière britannique et journaliste Lady Jeanne Campbell (1929-2007), fille unique de Ian Campbell, 11ème Duc de Argyll et petite-fille du baron de la presse Lord Beaverbrook. Le couple a eu une fille, Kate Mailer, qui est actrice.

Son quatrième mariage, en 1963,  a été à Beverley Bentley, ancienne mannequin reconvertie en actrice. C’était la mère de son fils, le producteur Michael Mailer, et de son autre fils, l’acteur Stephen Mailer. Ils ont divorcé en 1980.

Sa cinquième femme était Carol Stevens, chanteuse de jazz qu’il a épousé le 7 novembre 1980, et dont il a divorcé à Haiti le 8 novembre 1980, légitimant ainsi leur fille Maggie, née en 1971.

Sa sixième et dernière femme, épousée en 1980, était Norris Church Mailer (née Barbara Davis), professeur d’art. Il ont eu un fils ensemble, John Buffalo Mailer, écrivain et acteur, et Mailer a informellement adapté Matthew Norris, le fils qu’elle a eu de son premier mari, Larry Norris. Une fois installée à New York avec Mailer, Church a travaillé comme mannequin et durant leurs années ensemble, a écrit et peint.

En 2005, Mailer a co-écrit un livre avec son plus jeune enfant, John Buffalo Mailer, intitulé Le grand Vide.

Mailer est apparu dans un épisode de Gilmore Girls intitulé Norman Mailer, I’m Pregnant! (Une grossesse et un écrivain) avec son films Stephen Mailer.

Mailer est décédé d’insuffisance rénale aiguë le matin du 10 novembre 2007, un mois après avoir subi une opération des poumons au Mount Sinai Hospital à Manhattan à New York.

Mailer est mentionné dans la chanson de GWAR Vlad The Impaler sur l’album Scumdogs of the Universe, ainsi que dans la chanson de 10cc Somewhere In Hollywood sur l’album Sheet Music ; également sur Animal Bar des Red Hot Chilli Peppers, Get By de Talib Kweli et Power featuring Jay-Z de Kanye West.

Dans la chanson de Lloyd Cole and the commotions Are You Ready to be Heartbroken?, le chanteur chante “if you want to get straight / read Norman Mailer / or get a new tailor”.

Dans la chanson de Warren Zevon The French Inhaler, les paroles déclarent : “the French inhaler, he stamped and mailed her, so long Norman”, référence à Norman Mailer.

Mailer apparaît dans le documentaire Norman Mailer: The American.

Mailer est brièvement mentionné dans l’épisode The Son That Got Away de King of the Hill (saison 2, épisode 8).

Mailer est mentionné dans ce contexte étant donné que la personne selon la perspective Faster est écrite (Richey Edwards) déclare qu’elle est plus forte que toutes ces personnes controversées ou déprimées (Plath, Pinter, Mailer, etc.) et proclame de cette façon qu’elle viendra à bout de ses problèmes et restera pure, elle s’occupera de tout elle-même.

VOIR AUSSI :

Article précédent
Article suivant
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :