Lewis Jones

Lewis Jones est considéré comme l’un des meilleurs romanciers britanniques modernes. Il a écrit deux romans sur la classe ouvrière, Cwmardy, the story of a Welsh mining valley (1937) et sa suite We Live, the story of a Welsh mining valley (1939), qui sont généralement reconnus comme des représentations remarquables de la vie dans les vallées minières du Sud du Pays de Galles durant la première partie du XXème siècle. Cwmardy est un roman documentaire qui raconte l’histoire de la communauté minière de la vallée Rhonda du début de ce siècle jusqu’en 1921. Il décrit au travers de son personnage central, Len Roberts, la montée du caractère militant et du socialisme durant les années qui ont précédé la première guerre mondiale et contient l’un des plus célèbres descriptions jamais écrites d’un désastre minier et ses effets sur la communauté minière. Les personnages principaux de ces deux romans sont convaincus qu’ils peuvent jouer des rôles actifs dans les évènements qui les affectent directement. Len, le jeune mineur est martyrisé durant la guerre d’Espagne du côté des Républicains, sa femme Mary jouant un rôle actif en politique.

Lewis Jones est né à Clydach Vale le 28 décembre 1897. Il a commencé à travailler comme mineur dans les bassins houillers du Sud du Pays de Galles et est allé au Central Labour College de Londres de 1923 à 1925, où il a rejoint le parti communiste. Durant la grève générale de 1926, il a été emprisonné pendant trois mois dans la prison de Swansea pour ses activités syndicales sur les bassins houillers du Nottinghamshire. Une fois de retour dans les mines, il est devenu président puis checkweigher à la section syndicale cambriane de la fédération des mineurs du Sud du Pays de Galles.

Il a démissionné en 1929 parce qu’il refusait de travailler avec des jaunes. Il est resté au chômage pour le reste de sa vie. En tant que organisateur gallois du mouvement national des travailleurs sans emploi, il a mené les marches de la faim vers Londres en 1932, 1934 et 1936. C’est cette même année qu’il a été élu comme l’un des deux membres communistes du conseil régional du Glamorgan.

Lewis Jones est mort d’une crise cardiaque le 27 janvier 1939 à la fin d’une journée durant laquelle il a été à plus de 30 meetings en soutien à la lutte contre le fascisme de la république d’Espagne.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s