The Observer – 17 octobre 2004 : Manic Street Preachers : Lifeblood

3 étoiles
Ils tiennent encore debout. À peine.

Le fait que Lifeblood vienne avec une bibliographie est instructif : les Manics ne sont pas comme les autres groupes. Ou du moins, ils ne l’étaient pas. Inévitablement, l’ancienne generation terrorists s’est, en sept ans, métamorphosée en Lib Dems du rock : tout le monde les aime bien mais ils ne réveillent pas la passion. Et pourtant les survivants gallois ont encore tant à dire, de leur perverse tentative de réhabiliter Richard Nixon (The Love Of Richard Nixon) à leur lutte pour esquiver l’ombre de leur ami absent (Cardiff Afterlife). Et alors qu’il n’y a rien ici de la catégorie de A Design For Life, par exemple, la dynamique pop de Lifeblood et la fierté profondément enracinée des Manics sert à souligner le dévouement des garçons à la cause du rock.

Paul Mardles

Traduction – 3 décembre 2004

Article précédent
Article suivant
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :