South Wales Echo – 11 avril 2005 : Manic Street Preachers. Brangwyn Hall, Swansea

Ayant fait le tour des stades pour leur Greatest Hits, les Manics tournent dans des salles plus petites du Royaume Uni, donnant au groupe et au public l’opportunité de se voir de plus près.

Et chacun a aimé ce qu’il a vu.

La grandeur art déco de la salle semblait être un décor approprié pour les Manics, et le groupe, désormais soutenu par un second guitariste et un claviériste, a reçu un accueil de héro tandis qu’il se lançait dans un set varié qui prenait de toutes les sections de leur carrière.

Les clous étaient la section acoustique de James Dean Bradfield, avec une communauté chantant The Everlasting et une étonnante Motorcycle Emptiness.

Il y a eu de bons échanges entre le public et Nicky Wire, qui comme toujours, a trouvé quelques moments pour exprimer des opinions – cette fois sa cible était des groupes new wave comme The Bravery.

En clin d’œil rafraîchissant à leurs débuts, ils ont fini avec une version incendiaire de Motown Junk / Paradise City et ont quitté la scène sous les larsens qui résistaient à tout cri de rappel.

Nick Evans

Traduction – 14 septembre 2009

Article suivant
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :