MegaStar – 24 juillet 2006 : James Dean Bradfield

Avec les Manic Street Preachers en pause de deux ans, James Dean Bradfield n’a pu résisté au désir de partir. Avec son boulot de plus en plus neutre et sérieux, le chanteur né à Cardiff a saisi l’opportunité de fuir et d’être seul – retournant en studio pour créer son premier album solo, The Great Western (se référant au chemin de fer entre Paddington et sa ville natale galloise, bien sûr).

Le tube radio That’s No Way To Tell A Lie démarre sa mission solo, avec une attaque sur les églises africaines et leur rôle dans l’échec des paroissiens d’utiliser des préservatifs, et arrêter l’épidémie du SIDA. Avec une accroche “Sha la la la”, il est difficile de comprendre le sombre message dissimulé sous le gros refrain jovial du morceau.

Ses intentions lyriques dissimulées sont probablement dues à un manque de pratique – Nicky Wire est le parolier des Manics, créant leur dialogue socio-politique après la disparition permanente du guitariste Richey Edwards.

Which Way To Kyffin commence avec une pulsation électro, qui s’adoucit avec une guitare acoustique tandis que Bradfield pleure : “Nous savons par où aller mais n’avons nulle part où aller / Alors nous devrions commencer à rentrer chez nous”. Exprimant peut-être son propre manque de conviction, le morceau réverbère dans un rock spatial à la Verve – la voix de Bradfield monte en flèche, livre des confins de son rôle dans ses Manics.

The Great Western est une aventure pour Bradfield en territoire inconnu. Avec des refrains à briser tout plafond de verre et des riffs qui chatouillent la stratosphère, le son est lustré et épique – mais tombe ensuite à plat.

Bien que sa maestria est à l’apogée de sa carrière, The Great Western manque de point de vue et d’objectif. Sans la conviction et la puissance lyrique de son collègue Wire, des morceaux comme Run Romeo Run ont besoin de la touche de commentaire social pour les soulever au-dessus du pop rock aimé de Radio 2.

Gemma Freeman

Traduction – 28 mars 2008

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :