Wales On Sunday – 23 juillet 2006 : James : Ma maniaco-dépression

Quand le Manic Street Preacher James Dean Bradfield a fait une pause de la musique, il projetait d’aller en Chine, de construire une guitare et d’apprendre une nouvelle langue.

Mais à la place, le rockeur de Blackwood a passé des heures à regarder de vieilles rediffusions sportives et des journaux qui l’ont rendu fou d’après lui !

James, dont le premier album The Great Western sort demain, a confessé qu’il n’est pas très bon quand on le laisse se débrouiller tout seul.

Les Manics ont décidé de prendre deux ans de pause à la fin de l’année 2005 et James a admis qu’il s’est retrouvé avec très peu de choses à faire.

Il a dit : “J’avais tous ces projets. J’allais apprendre une langue différente, construire une guitare. Je pensais peut-être que je pourrais faire la Route de la Soie en Chine, mais rien de tout ça n’a eu lieu.

“Je suis resté assis à regarder la chaîne sportive ESPN pendant environ un mois.

“La mauvaise télé, c’est comme regarder Fox News. Je regarde le commentateur américain Bill O’Reilly tous les jours. C’est juste une manière parfaite de se réveiller. Il vous fait bouillir le sang, et, même si je ne suis pas d’accord avec tout ce qu’il dit, je ne peux m’arrêter de le regarder parce qu’il est si divertissant.

“La mauvaise télé, ça peut aussi être des trucs comme The Ultimate Fighter sur Bravo, c’est vraiment de la mauvaise télé. C’est aussi bon marché que des frites. Et The Cookery Channel, c’est une bonne”.

Mais cela n’a pas pris longtemps pour que le style de vie patate sur le canapé ne perde son allure.

“Ce premier mois m’a rendu fou”, dit-il.

“Je suis devenu une personne complètement dysfonctionnelle, triste, complètement renfermée et agressive. Je me suis rendu compte que je suis un musicien institutionnalisé. Je fais de la musique solidement depuis mes 15 ans et je ne peux pas vraiment exister sans”.

La cure a été le premier album de James, The Great Western – sa chance d’essayer être le parolier pour changer.

“Au début, j’ai trouvé l’écriture des paroles difficile. Je me suis rendu compte que dans les paroles de l’ancien membre Richey Edwards et celles de Nicky Wire, on entend la première ligne d’une chanson et on savait de quoi parlait la chanson.

“Ils font de grandes déclarations profondes, mais aussi ils écrivaient d’une position complète de compréhension du sujet sur lequel ils écrivaient, alors que les miennes étaient différentes.

“Les miennes étaient parfois réfléchies, et parfois elles exploraient plus en termes d’admettre en fait je ne comprends pas ce sur quoi j’écris mais j’espère que j’y arrive à la fin”.

James croit que son album – avec le premier album solo de Nicky, I Killed the Zeitgeist, qui sort plus tard cette année – a donné au groupe un regain de vie.

Leur dernier album, Lifeblood, qui est sorti en 2004, a été celui qui a eu le moins de succès, stagnant à la 13ème place avant de tomber rapidement hors des charts. À la fin de la dernière tournée, le groupe savait qu’ils avaient besoin d’une pause.

“Avec Lifeblood, j’essayais de trouver quelque chose de nouveau dans les Manics. Je jetais toujours la première ou seconde idée et au lieu de ça, je travaillais sur la 3ème.

“J’avais perdu la perspective de ce qui avait bien fait les Manics et ce qui était notre instinct ensemble comme amis et musiciens”, a dit James.

“Mais on a eu un moment de clarté sur cette tournée. Nick et moi, on s’est rendus compte qu’on était dans le même groupe depuis 21 ans et notre public est venu nous voir durant tout ce temps.

“On a juste pensé, bon Dieu, ils pourraient faire une pause en fait”.

Traduction – 7 décembre 2008

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :