Derek Jarman

jarmanMentionné dans Derek Jarmans Garden

Derek Jarman (31 janvier 1942 – 19 février 1994) était un réalisateur, scénographe, artiste et écrivain anglais.

Jarman est né Michael Derek Elworthy Jarman à Northwood dans le Middlesex, est allé à la Canford School dans le Dorset et à partir de 1960 au King’s College London. Ceci a été suivi par quatre années à la Slade School Of Art, University Collge London, à partir de 1963. Il avait un studio à Butler’s Wharf à Londres et faisait partie de la scène sociale d’Andrew Logan dans les années 1970.

Le 22 décembre 1986, il a été diagnostiqué séropositif, et il a beaucoup parlé de cela en public. Sa maladie l’a poussé à déménager à Prospect Cottage à Dungeness dans le Kent, près de la centrale nucléaire. En 1994, il est décédé d’une maladie lié au Sida. Il est enterré dans le cimetière de la Old Rommey Church dans le Kent. Chumbawamba a plus tard sorti Song For Derek Jarman en son honneur. Andi Sexgang, un autre artiste musical, a sorti le CD Last Of England en hommage.

Les premiers films de Jarman étaient des court-métrages expérimentaux en super 8, une forme qu’il n’a jamais entièrement abandonnée, et qu’il a plus tard développée (dans ses films Imagining October (1984), The Angelic Conversation (1985), The Last Of England (1987) et The Garden (1990)) comme parallèle à son œuvre narrative.

Jarman s’est fait connaître comme scénographe, perçant dans l’industrie du cinéma comme metteur en scène des Diables de Ken Russell (1970) et a plus tard fait ses débuts dans le cinéma narratif avec le révolutionnaire Sebastiane (1976), apparemment le premier film britannique à comprendre des images positives de la sexualité gay et le premier film entièrement en latin.

Il a suivi cela avec le film que beaucoup considèrent comme son chef-d’œuvre, Jubilee (tourné en 1977, sorti en 1978) dans lequel la Reine Elizabeth 1ère d’Angleterre est transportée dans le temps dans un désert désolé et brutal sur lequel règne son homonyme du XXème siècle. Jubilee était apparemment le premier film punk britannique, et parmi ses acteurs se trouvaient des groupes et personnages punks tels que Wayne County de Wayne County & The Electric Chairs, Jordan, Toyah Willcox et Adam and the Ants.

Après avoir fait l’adaptation peu conventionnelle de la Tempête de Shakespeare en 1979 (film loué par plusieurs universitaires shakespeariens, mais rejeté par des critiques traditionalistes), Jarman a passé sept ans à faire des films expérimentaux en super 8 en tentant de lever des fonds pour Caravaggio (il a plus tard déclaré avoir réécrit le scénario 17 fois durant cette période). Finalement sorti en 1986, le film a attiré un public relativement grand (et est toujours, à part le succès culte de Jubilee, probablement son œuvre la plus connue), en partie dû à l’implication, pour la première fois, de la chaîne de télévision britannique Channel 4 dans le financement et la distribution. Ceci a marqué le début d’une nouvelle phase dans la carrière de cinéaste de Jarman : désormais, tous ses films seraient en partie financés par des chaînes de télévision. Caravaggio a également vu Jarman travailler avec l’actrice Tilda Swinton pour la première fois.

La conclusion de Caravaggio a également marqué le début d’un abandon temporaire de la narration traditionnelle dans l’œuvre de Jarman. Frustré par la formalité de la production de film en 35mm, et la dépendance institutionnelle et inactivité prolongée en résultat de cela (qui lui avait déjà coûté sept ans avec Caravaggio, tout en faisant dérailler plusieurs projets à long terme), Jarman est retourné à la forme super 8 avec laquelle il avait fait Imagining October et The Angelic Conversation.

Le premier film à résulter de cette nouvelle phase semi-narrative, The Last Of England raconte la mort d’un pays, ravagé par sa propre décadence interne et les restructurations économiques de Thatcher. “Violemment beau… le film est l’une des quelques œuvres dominantes du cinéma personnel de la fin des années 1980 – un appel pour ouvrir les yeux sur un monde violé par la cupidité et la répression, voir quels dommages irrévocables faits sur la ville, la campagne et l’âme, comment nos cieux, nos corps, ont été empoisonnés”, a écrit The Village Voice. Durant les années 1980, Jarman était encore l’une des figures publiques ouvertement gay en Grande Bretagne et ainsi était le leader de la campagne contre la législation “anti-gay” et pour ouvrir les consciences au Sida.

Durant la réalisation de The Garden, Jarman est tombé gravement malade. Bien qu’il se soit suffisamment rétabli pour finir le film, il n’a jamais tenté autre chose d’une échelle aussi comparable, retournant à une forme plus réduite pour ses derniers films narratifs, Edward II (peut-être son œuvre la plus ouvertement politique, informé par son activisme pour les gays) et le brechtien Wittgenstein, tragicomédie délicate basée sur la vie du philosophe éponyme. Jarman s’est plus tard plaint qu’avec la disparition du secteur des films indépendants, il était devenu impossible pour lui d’être financé. Jarman s’est fait un revenu parallèle en réalisant des clips vidéos pour divers artistes comme Marianne Faithfull, les Smiths et les Pet Shop Boys.

En 1989, le film de Jarman, War Requiem, a fait sorti l’acteur légendaire Laurence Olivier de sa retraite (qu’il avait annoncé en 1987). Il s’est avéré être la dernière performance d’Olivier.

Au moment où il a fait le film Blue, il était aveugle et mourait de complications liées au Sida. Blue consiste en un seul plan de bleu saturé remplissant l’écran, toile de fond d’une bande sonore composée par Simon Fisher Turner comprenant de la musique originale de Coil et d’autres artistes, dans laquelle Jarman décrit sa vie et sa vision. Quand il a été diffusée à la télévision britannique, Channel 4 a diffusé l’image tandis que la bande sonore était diffusée en simultané sur Radio 3, projet de collaboration unique en son temps.

Son dernier testament en tant que cinéaste a été le film Glitterbug diffusé peu après sa mort sur la BBC2. C’est une compilation de plans tournés en super 8 avec des amis réalisant un collage émouvant de souvenirs, de personnes et de moments perdus dans le temps, accompagné par une bande sonore spécialement commissionné à Brian Eno.

L’œuvre de Jarman a repoussé des frontières en créant et développant la forme naissante de “vidéo clip” en Angleterre, en tant qu’activiste des droits des gays direct et proéminent. Plusieurs recueils de ses journaux intimes ont été publiés.

Jarman a également réalisé la tournée de 1989 du duo britannique Pet Shop Boys. Selon les standards des concerts pop, c’était un événement hautement théâtral avec des costumes et des court-métrages spécialement tournés pour accompagner chaque chanson. Jarman a été le scénographe du célèbre opéra de Sylvano Bussotti, L’Ispirazione, mis pour la première fois en scène à Florence en 1998.

On se souvient également de lui pour son célèbre jardin de campagne de galets, créé dans les dernières années de sa vie, dans l’ombre de la centrale nucléaire de Dungeness. La maison était construite en bois goudronné. Un extrait du poème de John Donne, The Sun Rising, se trouvait sur le pignon de la maison. Le jardin de place du cottage a été réalisé à partir de matériaux locaux et a été le sujet de plusieurs livres (et désormais celui de Derek Jarman’s Garden). À cette époque, Jarman avait recommencé à peindre.

Jarman était l’auteur de plusieurs livres dont son autobiographie Dancing Ledge, un recueil de poésie A Finger In The Fishes Mouth, deux recueils de journaux intimes Modern Nature et Smiling In Slow Motion et deux traités de son œuvre cinématographique The Last Of England (également publié sous le titre Kicking The Pricks) et Chroma. D’autres œuvre publiées notables incluent des scénarios de films (Up In The Air, Bleu, War Requiem, Caravaggio, Queer Edward II et Wittgenstein: The Terry Eagleton Script/The Derek Jarman Film), une étude de son célèbre jardin à Dungeness, Derek Jarman’s Garden et At Your Own Risk, célébration défiante de la sexualité gay.

VOIR AUSSI :

Article précédent
Article suivant
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :