Dylan Thomas

thomasdylan2Mentionné dans 1404 :
“If 
RS Thomas was compulsory
And Saunders Lewis was for free
Owain Glyndŵr our history
And 
Dylan kept our memories”

Dylan Marlais Thomas (27 octobre 1914 – 9 novembre 1953) était un poète gallois. Il est considéré par beaucoup comme l’un des poètes les plus influents du XXème siècle.

En plus de la poésie, Thomas a également écrit des nouvelles et des scénarios de films et de pièce radiophoniques, ces dernières fréquemment interprétées par Thomas lui-même. Ses lectures publiques, particulièrement aux États-Unis, lui ont donné une grande acclamation ; sa voix tonitruante, parfois ostentatoire, aux intonations galloises, est devenue presque aussi célèbre que ses œuvres. Ses œuvres les plus connues incluent Under Milk Wood et Do not go gentle into that good night, poème écrit en 1951 à propos de son père mourant.

Dylan Thomas est né au premier étage du 5 Cwmdonkin Drive, situé dans le quartier Uplands de Swansea le 27 octobre 1914. Uplands aujourd’hui, comme c’était le cas à l’époque, est considéré comme l’un des quartiers les plus aisés de la ville, ce qui le gardait à distance du côté plus industriel de la ville. Son père, David John Thomas, était un maître d’anglais qui enseignait la littérature anglaise au lycée local. Sa mère, Florence Hannah Thomas (née Williams), était une couturière née à Swansea. Thomas avait également une sœur, Nancy, de huit ans son aînée. Le père de Thomas a élevé les deux enfants en parlant uniquement anglais, même si les deux parents parlaient gallois.

Son prénom est prononcé “Dul-an” en gallois, et au début de sa carrière, certains l’annonçaient en utilisant cette prononciation. Cependant, Dylan préférait la prononciation plus connue qui est utilisée aujourd’hui, “Dill-an”. Le deuxième prénom de Thomas, Marlais, lui a été donné en honneur de son grand-oncle, le ministre unitarien William Thomas. Il était plus connu sous son nom de barde Gwilym Marles, d’où la connexion avec le nom Marlais. Thomas était connu comme un enfant maladif et il a été considéré trop frêle pour se battre lors de la second guerre mondiale. Il souffrait de bronchites et d’asthme, mais il aimait aussi jouer sur cet état maladif. C’était à cause de cela qu’il a servi durant la guerre en écrivant des scripts pour le gouvernement.

Son enfance a été passée en grande partie à Swansea, avec des voyages durant l’été pour visiter la ferme laitière du Carmarthenshire de sa tante (la sœur de sa mère). Ces séjours ruraux et le contraste avec la vie dans la ville de Swansea a fourni l’inspiration d’une grande partie de son œuvre, notamment de nombreuses nouvelles, de nombreux essais radiophoniques et le poème Fern Hill.

L’éducation formelle de Thomas a commencé à “l’école enfantine” de Mme Hole, école privée qui était située à quelques rues sur Mirador Crescent. En octobre 1925, Thomas est allé au lycée privé de garçons à Swansea, dans le quartier Mount Pleasant de la ville. Le premier poème de Thomas a été publié dans le magazine de l’école, dont il est devenu le rédacteur en chef. Il a quitté l’école à 16 ans pour devenir reporter du journal local, le South Wales Daily Post, aujourd’hui le South Wales Evening Post, seulement pour quitter ce poste sous la pression 18 mois plus tard en 1932. Il a alors rejoint un groupe de théâtre amateur à Mumbles, mais a toujours continué à travailler comme journaliste freelance pendant quelques années.

Les journées de Thomas consistaient à se rendre au cinéma dans les Uplands, à se promener le long de la baie de Swansea et à fréquenter divers pubs à Swansea, surtout ceux qu’on trouve dans les Mumbles. Des pubs comme l’Antelope Hotel et The Mermaid Hotel ; un théâtre dans lequel il travaillait pouvait se trouver entre les deux. Dans le centre-ville de Swansea lui-même, Thomas était un client régulier du Kardomah Café situé sur la High Street, à quelques pas du journal local pour lequel il travaillait. Le Kardomah Café, visité par Thomas, était le lieu où il se mêlait à divers de ses contemporains, comme son bon ami et poète Vernon Watkins. La plupart de ces poètes, musiciens et artistes ont été connus sous le nom du “Kardomah Gang”, même si ces personnes n’étaient pas nécessairement au café en même temps.

Durant le mois de février 1941, Swansea a été lourdement bombardée par la Luftwaffe, évènement connu sous le nom du “Blitz de trois nuits”. La High Street était juste une des nombreuses rues de Swansea qui ont gravement souffert, les rangs de boutiques sur la High Street, dont le Kardomah Café, ont été détruits. Thomas a plus tard écrit là-dessus dans sa pièce radiophonique intitulée Return Journey Home, dans laquelle il décrit le Café comme étant “rasé en neige”. Return Journey Home a été diffusée pour la première fois le 15 juin 1947 et a été écrite peu après le retour de Thomas à Swansea, peu après les raids de bombardement. Thomas a marché dans les carcasses détruites par le bombardement, qui étaient autrefois le centre-ville de sa ville natale, avec son ami Bert Trick. Bouleversé par cette vision, il a conclu : “Notre Swansea est morte”, référence à ses premiers jours passés dans la ville.

Le Kardomah Café a réouvert et peut toujours se trouver aujourd’hui, sur la Portland Street de la ville, à quelques pas de l’endroit où était l’original.

En 1932, Thomas s’est embarqué sur ce qui sera l’une de ses nombreuses visites à Londres ; il y a à l’origine vécu avec sa sœur, Nancy.

Thomas a écrit la moitié de ses poèmes et de ses nouvelles en vivant dans sa maison de Cwmdonkin, And death shall have no dominion est l’une de ses œuvres les plus connues écrites à cette adresse. Son premier recueil hautement acclamé de poésie, 18 poems, a été publié le 18 décembre 1934, la même année où il a déménagé à Londres. La publication de 18 poems lui a fait gagner des admirateurs du monde de la poésie, dont Edith Sitwell ; même si c’est également à cette époque qu’il a commencé à construire sa réputation d’ivrogne. La publication de Drath and Entrances en 1946 a été un tournant majeur de sa carrière. Thomas était connu comme un interlocuteur versatile et dynamique, plus connu pour ses lectures de poésie. Sa puissante voix captivait les publics américains durant ses tournées du début des années 1950. Il a fait plus de 200 diffusions sur la BBCUnder Milk Wood est souvent considérée comme sa plus grande œuvre, pièce radiophonique présentant les personnes de Llareggub, village pêcheur fictif gallois. Richard Burton a été la vedette de la première diffusion ; il a été rejoint par Elizabeth Taylor dans le film qui s’en est ensuit.

Au printemps 1936, Dylan Thomas a rencontré sa femme Caitlin MacNamara ; ils se sont rencontrés au pub Wheatsheaf, dans le quartier Fitzrovia de l’Ouest de Londres. Un Thomas ivre a fait sa demande en mariage sur le champ à la danseuse Caitlin, et les deux ont commencé à se voir.

Le 11 juillet 1937, Thomas a épousé MacNamara au bureau de l’état civil de Penzance dans les Cornouailles. En 1938, le coupe a loué un cottage dans le village que Thomas a rendu célèbre, Laugharne, dans le Carmarthenshire, dans le Sud Ouest du Pays de Galles. Leur premier enfant est né le 30 janvier 1939, un garçon qu’ils ont nommé Llewelyn Edouard (mort en 2000). Il a été suivi le 3 mars 1943 par une fille, Aeronwy. Un second fils, Colm Garan Hart, est né le 24 juillet 1949.

Le mariage était agité, avec des rumeurs de liaisons des deux côtés : Caitlin avait une liaison avec Augustus John avant, et assez probablement, après qu’elle ait épousé Thomas. On suspecte beaucoup que la vie personnelle tumultueuse était un résultat de son alcoolisme lourd et fréquent.

Thomas aimait se vanter de l’alcool qu’il ingérait, en disant : “Un alcoolique est quelqu’un qu’on n’aime pas qui boit autant que soi”.

Bien que Thomas “aimait le goût de la bière”, et qu’il ait bien bu, la quantité qu’il a bue a pu être une exagération  Par exemple, durant un incident le 3 novembre 1953, Thomas est retourné au Chelsea Hotel à New York, sortant de la White Horse Taver, et s’est exclamé : “Je viens de m’enfiler 18 whiskies sans eau, je pense que c’est un record”. Cependant, le barman et le propriétaire du pub qui a servi Thomas à l’époque, a plus tard dit à Ruthven Todd, que Thomas n’a pu boire plus que la moitié, après que Todd ait décidé de vérifier. Ruthven Todd, poète écossais, a présenté Thomas à la White Horse Tavern, qui est rapidement devenue une préférée du Gallois.

Avant que Thomas ne parte pour New York en 1953, il a séjourné au Bush Hotel de Swansea, qui a plus tard été connu sous le nom de Bush Inn.

Mai 1953 a vu la première mondiale de la pièce de Thomas, Under Milk Wood, avec Thomas lui-même jouant le rôle du narrateur. L’assistant du metteur en scène était Liz Reitell ; c’était la tâche de Reitell d’aider à mettre en scène la pièce, également de trouver les acteurs durant ce processus. C’était également à cette époque que Thomas allait s’engager dans une liaison avec Reitell, même si leur première rencontre était, pour elle, une déception. La pièce elle-même a été un grand triomphe, même si le dernier brouillon de la fin de Under Milk Wood n’a été fini juste avant que les acteurs montent sur scène avec l’aide de Reitell elle-même. C’était à cause de cette performance qu’on a demandé à Thomas de travailler sur le livret d’un opéra pour le compositeur Igor Stravinsky. C’était également à cette époque que la santé de Thomas a rapidement commencé à se détériorer en conséquence de l’alcool ; son médecin l’a prévenu d’abandonner l’alcool mais il a continué quand même.

Le 3 novembre 1953, Dylan Thomas et Liz Reitell ont célébré son 39ème anniversaire et le succès de 18 poems. Le 5 novembre, Dylan Thomas vidait à longs traits des bières avec Liz Reitell à la White Horse Tavern dans le Greenwich Village de Manhattan quand il a commencé à se sentir mal. Il a décidé de retourner dans sa chambre à l’Hotel Chelsea, où il s’est plus tard évanoui et a sombré dans le coma ; une ambulance a été appelée, qui l’a emmené au St Vincent’s Hospital. Dylan Thomas est décédé 4 jours plus tard le lundi 9 novembre 1953 vers 13h.

On a fait remarquer que Thomas est décédé à l’Hotel Chelsea, cependant, les détails susmentionnés de son décès montrent que cela est faux.

Les facteurs qu’on attribue à la cause de sa mort sont enregistrés comme la pneumonie, conséquence du coma, avec une pression sur le cerveau. L’emphysème a également été noté, à cause du fait que Thomas fumait et probablement sa prise de morphine. Son foie, selon le médecin, était de manière surprenante en meilleur état qu’on aurait pu s’imaginer. “Intoxication alcoolique chronique” a finalement été déclaré comme la cause officielle du décès.

Ses dernières paroles, selon Jack Heliker, ont été : “Après 39 ans, voici tout ce que j’ai fait ». Cependant, diverses sources déclarent que les dernières paroles de Thomas ont été pour Liz Reitell : “Oui, je te crois”, après qu’elle ait essayé de le rassurer sur sa soudaine maladie. D’autres disant que ses dernières paroles ont été : “Je t’aime, mais je suis seul”, encore une fois à Liz reitell. Le mythe le plus populaire est que les dernières paroles de Thomas étaient : “Je viens de m’enfiler 18 whiskies sans eau, je pense que c’est un record”.

On a également dit que la dernière personne à être dans la pièce avec Dylan Thomas lorsqu’il est mort était le poète John Berryman.

Après sa mort, son corps a été ramené au Pays de Galles pour son enterrement au cimetière du village de Laugharne le 25 novembre. L’une des dernières personnes à rester sur sa tombe après les funérailles a été sa mère, Florence. Sa femme, Caitlin, est morte en 1994 et a été inhumée à ses côtés.

VOIR AUSSI :

Article précédent
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :