“An architect is a foreigner – a strange person – a person that thinks buildings are alive”

wigley(“Un architecte est un étranger – une étrange personne – une personne qui pense que les bâtiments sont vivants”)
Mark Wigley – Setlist de la tournée Send Away The Tigers

Mark Antony Wigley est un architecte et écrivain d’origine néo-zélandaise et Doyen (depuis 2004) de la Graduate School Of Architecture, Planning and Preservation de l’université de Columbia dans l’État de New York aux États-Unis.

Wigley a obtenu sa licence (1979) et son doctorat (1987) d’architecture à l’université d’Auckland en Nouvelle Zélande. Mike Austin était son directeur de doctorat. Wigley a quitté Auckland en 1986 et a enseigné à la Princeton University, de 1987 à 1999, servant également comme directeur des études supérieures de l’école d’architecture de Princeton.

En 1988, Wigley a supervisé avec Philip Johnson l’exposition Deconstructivist Architecture au MoMA. L’exposition comprenait les œuvres de sept architectes, qui étaient déjà connus à l’époque pour un style d’architecture qui impliquait à plusieurs titres la “déconstruction” des notions conventionnelles de l’architecture : Frank Gehry, Zaha Hadid, Peter Eisenman, Daniel Libeskind, Bernard Tschumi, Remi Koolhaas et Coop Himmelb(l)au. Les conservateurs ont lié les œuvres à la notion philosophique de la déconstruction, épousée par le philosophe français Jacques Derrida, ainsi qu’au précédent historique art-architecturelle du constructivisme russe, et plusieurs œuvre de cette période ont été exposées. Cependant, des architectes exposés, seuls Eisenman et Tschumi ont reconnu le lien avec Derrida et seul Hadid au constructivisme.

En 2005, Wigley a fondé le Volume Magazine avec Rem Koolhaas et Ole Bouman. Projet collectif de Archis (Amsterdam), AMO Rotterdam et C-lab (Columbia University), Volume Magazine est un think tank expérimental qui s’intéresse au processus de réflectivité spatiale et culturelle. Le magazine a pour but d’explorer “au delà de la définition de l’architecture de faire des bâtiments” en présentant des opinions globales sur l’architecture et le design, des attitudes plus larges envers les structures sociales et des environnements créés ; et incarne le journalisme progressif.

Mark Wigley est marié à l’historien architecturale Beatriz Colomina.

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :