“The more that you follow me the more I get lost”

doherty(“Plus tu me suis, plus je me perds”)
Pete Doherty – Setlist de la tournée de Send Away The Tigers
Extrait de la chanson Un Bilo Titled

Pete Doherty, de son vrai nom Peter Doherty, parfois surnommé Pete ou Petou, est un auteur-compositeur-interprète de rock anglais, né le 12 mars 1979 à Hexham, Northumberland). Fils de militaire, Pete est, dès qu’il a pu lire, passionné de littérature et de poésie, et excelle ainsi dans toutes les matières touchant à l’écriture, se montrant même un élève exemplaire dans le reste. Il remporte, dans son adolescence, un prix pour un de ses poèmes.

Cette adolescence, il la passe difficilement, parcourant l’Angleterre avec son père, rejeté des autres de son âge, traité de “tarlouze”, il se réfugie dans la musique avec notamment The Smiths. Son premier job sera de remplir les tombes au cimetière. Là Pete continue inlassablement d’écrire. Ce n’est qu’à la fin des années 1990 qu’il rencontre Carl Barât, et qu’il forme avec lui The Libertines, groupe punk et garage rock, dont ils sont tous deux les leaders. Ils sortent leur premier album Up the Bracket en 2002. La presse accueille ce premier opus avec émoi, et les voit déjà comme des rivaux potentiels des Strokes et des Hives. Pour beaucoup The Libertines sera le groupe qui aura ramené le rock dans les années 2000 à la vie. Ils reçoivent, en février 2003, le prix du meilleur nouveau groupe au NME.

Sa relation avec Carl Barât est néanmoins très perturbée et passionnelle à la fois : ils se frappent, s’enlacent, débordent de sentiments vifs et troublés. Dans la dérive de leur succès, Pete tombe dans la drogue dure et perturbe l’équilibre du groupe.

Les styles musicaux de Pete Doherty sont tout à la fois l’Indie rock, le Punk, le Garage rock, le Ska, l’Acoustique et le Jazz.

Grand, charismatique, excessif, son talent est plusieurs fois gâché par le rendu de ses frasques que font les tabloïdes : liaison tumultueuse avec le top model Kate Moss, arrestations pour possession de drogue, diverses cures de désintoxication exhibées par les tabloïdes britanniques (notamment dans le Sun) qui manipulent souvent images et informations pour exagérer sa mauvaise réputation. Admiré par Hedi Slimane, styliste de la marque Dior Homme jusqu’en 2007, Doherty a fait l’objet d’un livre de photographies réalisées par ce dernier London Birth of a Cult. Certains parlent de lui comme de la dernière véritable “rockstar” qui, dépassée par son succès, se serait peu à peu noyée dans la drogue et les excès divers.

Le 4 décembre 2006, Pete Doherty et son groupe Babyshambles sortent un maxi intitulé The Blinding EP. Il voue une passion démesurée à son club de football favori, les Queens Park Rangers. Malgré un mode de vie chaotique, Pete Doherty est néanmoins considéré comme un musicien de talent. Il est en effet l’un de ceux qui ont contribué au retour du rock dans les années 2000 et qui ont influencé des groupes comme Arctic Monkeys ou The Kooks.

Et c’est le 1er octobre que les Babyshambles sortent un deuxième album intitulé Shotters Nation qui lui vaudra une critique comme “trop lisse” “pas assez brouillon” “pas bordélique” par les anciens fans. Ils diront qu’ils ne reconnaissent pas le Pete qu’ils voyaient avant. L’esprit punk de Killamangiro ou Fuck Forever n’étant plus là à fait place à Lost Art of Murder ou même Unbilo Titled.

Pete Doherty voue aussi un culte à la poésie : adolescent, il a écrit une série de poèmes et gagné un prix de poésie organisé par le British Council, ce qui l’a fait voyager jusqu’en Russie.

Le 8 avril 2008, Peter Doherty est condamné à 14 semaines de prison pour avoir violé les termes de sa liberté conditionnelle accordée en octobre 2007. Finalement il est libéré le 6 mai 2008 après seulement 4 semaines de détention. Il ne pourra néanmoins pas se produire à Glastonbury avec son groupe, les Babyshambles. Il aurait pu assurer ses show en solo au Royal Albert Hall à Londres et au Grand Rex de Paris si un nouvel évènement malheureux ne lui était pas arrivé le 5 juin 2008 lorsque son train Eurostar est tombé en panne entre Londres et Paris, le contraignant une deuxième fois à annuler sa représentation parisienne

Article précédent
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :