Foo Fighters

foofightersLes Manics ont ouvert pour eux au Stade de Manchester le 2 juin 2008

Foo Fighters est un groupe de rock formé au milieu des années 1990. En 1994, Nirvana se dissout, suite à la mort de son leader, Kurt Cobain. Dave Grohl, le batteur du groupe se lance alors dans son projet. Foo Fighters premier album sur lequel il enregistre tous les instruments à l’exception de quelques titres enregistrés avec l’aide de Krist Novoselic, ancien bassiste de Nirvana, et Pat Smear, ancien guitariste de ce même groupe. Cependant, ne se voyant pas entamer une carrière solo, Dave Grohl enrôle dans Foo Fighters un guitariste, un batteur et un bassiste dont il ne reste aujourd’hui que Nate Mendell bassiste de la formation originale.

L’histoire commence quand Dave Grohl, ex-membre de Scream et de The Germs, est recruté comme batteur dans un groupe peu connu à l’époque, Nirvana. Le premier disque avec Dave Grohl dans la formation, Nevermind, a été un véritable succès et a occupé les premières places des meilleures ventes dans le monde. Cette situation a plongé le leader du groupe, Kurt Cobain, dans la dépression et la consommation de drogues. Son nouveau statut de star internationale l’a conduit à certains excès, ce qui se sont terminé par sa mort en avril 1994. Durant la période Nirvana, Dave Grohl a écrit de son côté plusieurs chansons, mais qui ne correspondaient pas au style du groupe. C’est pour cela qu’il n’en a montré qu’une partie aux autres membres, et il a décidé d’enregistrer une démo pour lui-même sous le pseudonyme de Late!. Cette démo, appelée Pocketwatch, a été éditée à environ cent exemplaires que Grohl a donné à ses proches, mais sans vouloir la commercialiser.

Après la mort de Kurt Cobain et la dissolution de Nirvana, Dave Grohl a décidé de continuer sa carrière musicale. Il est retourné en studio pour enregistrer d’autres chansons en plus de celles déjà écrites, mais cette fois-ci il l’a fait sous le nom de Foo Fighters (dû au fait que Grohl était fan de phénomènes paranormaux). Il a lui-même joué de tous les instruments présents sur le disque, mise à part une guitare d’accompagnement (joué par son ami Greg Dulli, guitariste de Afghan Whigs). Il a là aussi édité l’enregistrement en cassettes et l’a distribué à ses proches. Cependant, il en a reçu de bonnes critiques et une des chansons, This is a Call, a commencé à passer sur les ondes de Los Angeles. C’est pour cela que Grohl a décidé de finaliser ce qui n’était jusqu’alors qu’un projet et a recruté des musiciens pour former officiellement un groupe. Il en a profité pour créer son propre label, Roswell Records, qui fait partie de Capitol Records.

C’est ainsi que sont né les Foo Fighters. Le nom du groupe désignait pendant la Seconde Guerre mondiale des sphères lumineuses ayant été observées dans le ciel par les aviateurs alliés et de l’Axe. Ces objets volants (appelés aussi Kraut balls) dont la nature reste inconnue à ce jour, ont été pendant un certain temps soupçonnés d’être une arme allemande complètement révolutionnaire.

Initialement, Krist Novoselic, co-créateur et ancien membre de Nirvana, devait entrer dans le groupe. Mais avec Dave Grohl, ils sont arrivés à la conclusion qu’ils ne voulaient pas que les Foo Fighters soit une copie de Nirvana. C’est pour cela que Grohl a invité à la place Pat Smear (qui faisait les tournées avec Nirvana), Nate Mendel et William Goldsmith (tous deux ex-membres de Sunny Day Real Estate), pour jouer respectivement de la guitare, de la basse et de la batterie. Ce premier disque a reçu de bonnes critiques de la part du monde de la musique et a eu un bon succès commercial puisqu’il a été disque de platine. Il est vrai, toutefois, que le groupe profitait du succès de Nirvana, ancien groupe de Grohl. Certaines chansons de l’album ont été composées alors que Dave était encore membre du groupe de Seattle, comme par exemple Big Me (meilleur clip vidéo 1995 selon MTV) qui a été jouée quelques fois avec Kurt Cobain à la batterie, du temps de Nirvana.

Après le succès de l’album précédent, le groupe est parti en tournée pendant plusieurs mois à travers tous les États-Unis et dans quelques villes d’Europe. Après presque deux ans de tournées, Pat Smear, épuisé, a décidé de quitter le groupe, mais pas avant d’enregistrer en 1997 le second album, The Colour And The Shape, qui contient de grands succès comme Monkey Wrench, My Hero, Hey, Johnny Park! et Everlong. Pour l’enregistrement, William Goldsmith n’a joué que sur Doll et Up in Arms, ce qui a provoqué son départ du groupe après de nombreuses disputes. D’autres sources prétendent que ce sont les affrontements entre le producteur Gil Norton et Goldsmith qui ont entraîné le départ de ce dernier. Il faut préciser que le disque n’a pas été un succès commercial bien qu’il soit souvent considéré comme le meilleur du groupe, et qu’une partie de la critique l’a cité comme l’un des meilleurs disques de rock dans années 1990.

Grohl a cherché un successeur à William Goldsmith, et demanda à Taylor Hawkins (qui participait aux tournées d’Alanis Morissette) s’il connaissait quelqu’un pour le poste. À la grande surprise de Grohl, Hawkins s’est proposé comme batteur. De même, Dave a recruté Franz Stahl (ancien collègue de Grohl dans le groupe Scream) comme guitariste, mais celui-ci a quitté les Foo Fighters avant l’enregistrement du troisième album, pour “différences créatives”.

En 1999, Grohl a décidé de prendre un peu de repos et est retourné dans sa Virginie natale. Après quelques mois, il a converti le sous-sol de sa maison en studio d’enregistrement dans lequel le groupe a commencé à travailler sur ce qui est par la suite devenu le troisième album des Foo Fighters, There Is Nothing Left To Lose. Ce disque est plus mélodique que les précédents. On peut cependant détacher des chansons comme Breakout (qui fera partie de la bande originale du film Fous d’Irène), Next Year, Generator, Stacked Actors et Learn To Fly (numéro 1 au Billboard).

Après le départ de Stahl, le groupe a auditionné un grand nombre de guitaristes pour finalement intégrer Chris Shiflett, ex-membre de No Use For A Name et de Me First and the Gimme Gimmes. Mais le groupe avait déjà terminé l’enregistrement du disque, ce qui explique pourquoi Shiflett n’apparaît pas dans les crédits de l’album.

Cette même année, les Foo Fighters sont entré en contact avec le groupe de glam rock Queen. Brian May a collaboré à la deuxième reprise du groupe d’une chanson de Pink Floyd, Have a Cigar, qui fait partie de la bande originale du film Mission: Impossible 2.

Quand Queen sont entré au Rock and Roll Hall of Fame en mars 2001, Grohl et Hawkins ont été invités pour jouer avec le groupe mythique la chanson Tie your Mother Down. Les Foo Fighters ont également joué avec Queen à plusieurs occasions comme pour les VH1 Rock Honors et pour leur concert à Hyde Park, à Londres.

En 2000, le groupe a publiquement donné son soutient à Alive & Well, une organisation américaine qui ne croit pas que le virus de l’immunodéficience humaine soit la cause du SIDA, remet en question la validité des contrôles pour détecter le virus et nie l’utilisation de médicaments pour freiner la maladie. C’est le bassiste Nate Mendel qui a recommandé aux autres membres du groupe le livre de Christine Maggiore, fondatrice de l’organisation.

Cette même année, Mendel a organisé un concert pour soutenir l’organisation, et le groupe a également participé à un documentaire pour Alive & Well, The Other Side of AIDS (la face cachée du SIDA).

Fin 2001, et avec leur nouveau guitariste, les Foo Fighters sont retourné en Virginie afin de travailler sur un nouveau disque. Mais celui-ci ne satisfaisait pas du tout Grohl qui a décidé d’arrêter les sessions d’enregistrement et de faire une pause. Il a profité du temps qu’il avait pour jouer de la batterie sur le disque Songs for the Deaf de Queens of the Stone Age, et est même parti en tournée en 2002. Shifflet travaillait lui aussi sur un autre projet, un groupe de punk appelé Jackson (maintenant Jackson United). Étant de nouveau motivé, le groupe a rejoint les studios pour réenregistrer en deux semaines seulement l’album commencé avant l’incartade Queen of the Stone Age. Le disque, appelé One by One, comprenait des chansons comme All My Life, Low, Overdrive, Comeback, Have it All et Times Like These. Le clip vidéo de Low a été très critiqué et censuré sur de nombreuses chaînes de télévision du monde entier, car on peut y voir Grohl et son ami Jack Black, ivres et dans des postures obscènes. One by One leur a permis de conforter leur place d’un des groupes alternatifs les plus importants de nos jours, effectuant ainsi des tournées dans le monde entier.

Le groupe s’est toujours maintenu éloigné de la politique, mais en 2004 Grohl a décidé d’appuyer la candidature de John Kerry à la présidence des États-Unis. Suite à cela, tout le groupe s’est joint à Grohl et a réalisé des concerts pour la campagne présidentielle. Cependant, l’autre candidat, George W. Bush, a utilisé deux chansons des Foo Fighters (Times like These et My Hero) pour sa campagne, et a déclaré qu’il était un fan du groupe, ce que n’a pas du tout apprécié Dave Grohl. C’est cet évènement qui a inspiré le titre de l’album suivant, In Your Honor.

En 2004, le groupe décide de s’installer à Los Angeles et d’y construire un nouveau studio que Grohl appelle Studio 606 West. Cependant, l’enregistrement d’un nouvel album devait suivre la redéfinition d’un nouveau son pour le groupe. C’est pour cela qu’ils ont décidé de passer d’un extrême à l’autre, en travaillant sur un double album qui serait composé d’un disque avec des chansons rocks et puissante et un autre disque avec seulement des chansons acoustiques. In Your Honor est sorti le 14 juin 2005. Dave Grohl a révélé qu’il avait été en colère contre lui-même car il avait enregistré l’album One by One assez rapidement et que le résultat ne lui avait pas plu. Il a ainsi fait beaucoup plus attention avec celui-ci. Grohl a ajouté que “Si dans 20 ans un enfant demande à son père: Tu connais les Foo Fighters? Quel disque tu me conseilles?, la réponse sera sans aucun doute In Your Honor”. Ces déclarations montrent clairement que c’est la première fois que Grohl travaille autant sur un disque, et qu’il le voit comme exceptionnel.

Cet album se démarque car il est double : sur le premier disque, on note une certaine influence du heavy metal, notamment dans des chansons comme Free Me, même si les autres chansons restent très hard rock. On peut citer No Way Back, Best of You, End Over End ou D.O.A..

Sur le deuxième disque, on relève l’influence du rock alternatif, tout en étant en mode acoustique : c’est plus relaxant et mélancolique que le premier, et à certains moments la voix de Dave Grohl ressemble à celle d’un troubadour. On peut détacher Miracle, Over and Out, Friend of a Friend ou Virginia Moon, avec Norah Jones.

En 2006, les Foo Fighters ont sorti Skin And Bones en CD et DVD, prestation live de leurs chansons les plus connues en acoustique. Pat Smear, ancien membre du groupe, a participé à l’enregistrement. L’album est le résultat d’une petite tournée acoustique pour défendre In Your Honor, et dont a profité le groupe pour jouer certaines de leurs chansons les moins connues.

Les 15 chansons ont été enregistrées en août 2006 au Pantages Theater de Los Angeles.

En juillet 2007, les Foo Fighters ont joué à Londres avec d’autres artistes au Live Earth, un festival musical en faveur de la lutte contre la faim, la pauvreté et le réchauffement climatique. Ils y ont joué All My Life, My Hero, Times Like These, Best of You et Everlong. Ce concert est considéré comme l’un des meilleurs du groupe, et Taylor Hawkins parle même de “moment clé” dans la carrière du groupe. 70 000 personnes ont assisté au concert qui reçu de très bonnes critiques.

Mise à part les Foo Fighters, les autres artistes qui ont joué lors du concert ont été : Madonna, Red Hot Chili Peppers, The Black Eyed Peas, Beastie Boys, Metallica, John Legend, David Gray, Snow Patrol, Terra Naomi, SOS All Stars, Razorlight, Paolo Nutini, M People, Keane, Kasabian, James Blunt, Geri Halliwell, Genesis, Duran Duran, Damien Rice, Corinne Bailey Lee, Chris Rock, Bloc Party et The Pussycat Dolls.

Malgré les promesses de Dave Grohl au lendemain d’une tournée mondiale éprouvante pour le groupe, les Foo retrouvent relativement vite le chemin des studios avec des chansons écrites avec plaisir et inspiration, imprégnées des sentiments de Grohl, devenu père de famille. Le résultat est un album d’une efficacité saisissante à défaut d’un renouveau fondamental du son du groupe. L’album s’inscrit dans la continuité mélodique de In Your Honor, mélangeant en un disque des ballades acoustiques souvent mélancoliques et montées d’adrénaline caractéristiques de la formation. Dave Grohl le considère par ailleurs comme le premier album “rock” du groupe, le distinguant du punk-rock voire même heavy-rock qu’on leur associe couramment.

On retiendra entre autres la chanson d’ouverture The Pretender, d’une rare puissance, la pop-rock Long road to ruin, l’instrumentale Ballad of the beconsfield minor, Let it die, hantée par le fantôme de Kurt Cobain, et enfin l’originale Summers End, très appréciée du groupe et du producteur, Gil Norton. En un mot, éclectique, mais très bien réglé.

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :