The Afternoons

theafternoonsOnt ouvert pour les Manics sur la tournée Send Away The Tigers

The Afternoons se sont formés en 1999 autour d’un amour commun pour la pop des sixties, les premiers Roxy Music et le curry. Une session de Radio 1 a mené à leur premier single, A Change in Season, à être choisi comme single de la semaine par le NME en août 2000. Le groupe a par la suite sorti un chapelet de singles sur le label indé de Cardiff FFVinyl, ainsi que l’album de 2001 The Days We Found in the Sun. Également en 2001, The Afternoons ont été signés chez Excellent Records, basés à Tokyo, qui ont par la suite sorti tous leurs albums au Japon.

En septembre 2003, le second album du groupe, My Lost City, a été décrit dans une chronique de 4 étoiles dans Drowned In Sound comme “une célébration de l’amour qui regarde les étoiles… biaisé et entraînant à souhait”. Bang et Uncut ont également donné 4 étoiles à l’album.

L’été suivant a vu la sortie du EP Fading Past, dont le morceau phare était chanté par Rosie Thomas de Sub Pop. En juin 2005, le troisième album des Afternoons, Rocket Summer, a marqué une direction plus directe et plus pop pour le groupe, ses influences incluant des groupes à guitare américains comme les Breeders et les Drop Nineteens ainsi que la pop FM de Bryan Wilson et Big Star. L’album a bien été reçu de part le monde, notamment aux États-Unis et en Espagne. En 2007, le label indé de Madrid Rock Indiana a sorti Baby, You Know the Deal, sélection de chansons extraites des deuxièmes et troisièmes albums des Afternoons.

Sweet Action de 2008 a été le disque du groupe qui a eu le plus de succès. Ses deux singles (Don’t Turn Back et High Summer Lovers) ont été single de la semaine dans l’émission de Radcliffe et Maconie sur Radio 2. Nicky Wire (fan depuis Rocket Summer) a invité les Afternoons a ouvrir pour les Manics au Centre de Newport en août 2008, et James Dean Bradfield, en dédicaçant A Design for Life au groupe, a ajouté : “On pense que les Afternoons sont géniaux. Allez acheter leur album, il est génial, putain !”

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :