Waterfront – 9 janvier 2009 : Repose en prédication

Plus d’une décennie après sa disparition, Richey Edwards des Manics a été légalement déclaré mort. James Taylor s’intéresse à cette histoire tragique et aux idées derrière le prochain album des Manic Street Preachers.

Finalement, les Manics sont de retour en grâce avec leur 9ème album, mais tristement, à un coût morbide. Comme de nombreux fans des Manics le savent, le guitariste et co-parolier Richey James Edwards a disparu en 1995. De nombreuses personnes ont cru qu’ils s’était suicidé avec sa voiture retrouvée abandonnée près du Severn Bridge, lieu de suicide très commun. Depuis lors, 13 ans ont passé avec presque autant de rumeurs de personnes ayant vu Richey que des extraterrestes au Pays de Galles.

Cependant, en mémoire de Richey, le nouvel album des Gallois consistera de chansons écrites par lui pour lui permettre de saluer une dernière fois la musique, salut qui lui a été refusé il y a bien des lunes de cela. Cependant, durant la production de l’album début novembre, Richey a été officiellement annoncé mort le 23 novembre de cette année. Même si un corps n’a toujours pas été retrouvé, les parents de Richey, Graham et Sherry, ont désormais accordé une décision judiciaire pour déclare Richey mort.

Ce nouvel album prudemment intitulé Journal For Plague Lovers sera de grands adieux à Richey avec chaque morceau écrit par l’homme lui-même. Nicky Wire a dit au NME que : “On avait ces paroles depuis 14 ans et on se sentait tous obligés que c’était le bon moment de le faire”, et que cet album est “un successeur de [l’album de 1994] The Holy Bible à bien des égards”. Le producteur de cet album, Steve Albini, est très talentueux dans son domaine puisqu’il a produit des groupes comme Nirvana, les Pixies et PJ Harvey.

Les membres du groupe, James Dean Bradfield, Nicky Wire et Sean Moore, ont déclaré sur leur site internet qu’ils “enregistrent live – pas de bande – en analogique – pas de sifflement digital – pas de ProTools – pas de filets de sécurité”, ce qui va grandement souligner l’authenticité de l’œuvre de Richey Edwards. Aussi, pour des informations locales, Nicky Wire et Richey Edwards lui-même ont tous les deux étudié à Swansea University où je ne peux qu’imaginer est l’endroit où la magie a commencé avec des papiers tâchés de paroles couvrant le sol et des solos de guitare et des mélodies retentissant sur les marches de Fulton.

En tant qu’étudiant à Swansea comme vous-mêmes, je dis que nous devons porter un brassard noir, faire 2 minutes de silence et “se verser un verre pour notre camarade”, et prendre un moment pour se souvenir des Manics à quatre encore une fois, et saluer Richey Edwards pour nous avoir donné ce nouvel album et bien d’autres avant.

Journal For Plague Lovers sera en vente au printemps 2009.

Traduction – 14 septembre 2009

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :