“You know so little about me / What if I turn into a werewolf or something?”

balechristian(“Tu sais si peu sur moi / Et si je me transformais en loup-garçon ou je ne sais quoi ?”)
Christian Bale – Peeled Apples
Extrait de The Machinist

Christian Charles Philip Bale (né le 30 janvier 1974) est un acteur anglais. Il est apparu dans des blockbusters et des plus petits projets de producteurs indépendants et de cinéma d’art et d’essai.

Bale a d’abord été connu à l’âge de 13 ans, lorsqu’il a été choisi pour jouer dans l’Empire du soleil de Steven Spielberg (1987). Adapté de l’histoire originale de J.G. Ballard, Bale jouait un garçon anglais séparé de ses parents qui se perd par la suite dans un camp d’enfermement japonais durant la seconde guerre mondiale. En 2000, il a été acclamé par la critique pour son portrait du tueur en série Patrick Bateman dans American Psycho. Il a gagné une réputation de perfectionniste après avoir perdu près de 28 kilos pour jouer le rôle de Trevor Reznik dans le film de 2004 The Machinist (voir ci-dessous).

Bale a reçu une reconnaissance commerciale et une acclamation encore plus grande pour son rôle de Bruce Wayne / Batman dans Batman Begins (2005), The Dark Knight (2008) et The Dark Knight Rises (2012) de Christopher Nolan. Il a aussi joué Dicky Eklund dans le biopic The Fighter (2010), pour lequel il a été acclamé par la critique et remporté plusieurs récompenses, dont l’Oscar du meilleur acteur dans un second rôle, le Golden Globe du meilleur acteur dans un second rôle et le Screen Actors Guild Award du meilleur acteur dans un second rôle.

Bale est né au Pays de Galles, d’une mère anglaise Jenny (née James), artiste de cirque, et d’un père né en Afrique du Sud, David Charles Howard Bale, entrepreneur, pilote commercial et manager de talent. Il a passé son enfance en Angleterre, au Portugal et aux États-Unis. Sa première incursion dans le métier d’acteur a été une publicité pour l’adoucissant Lenor en 1982. Un an plus tard, il est apparu dans une publicité pour les céréales Pac-Man dans le rôle d’une rock star enfant. En 1984, il a fait ses débuts au théâtre dans The Nerd, aux côtés de Rowan Atkinson.

Bale a fait ses débuts sur grand écran dans le rôle de Alexis Nikolaëvitch de Russie dans le téléfilm Anastasia en 1986, qui a été suivi par des rôles principaux dans la mini-série Heart of the Country et le film d’aventure fantasy Mio in the Land of Faraway, dans lequel il est apparu avec Christopher Lee et Nick Pickard.

Sa prestation dans le rôle de Jim Graham dans Empire du soleil a été généralement louée par la critique et il a reçu le tout premier prix du meilleur espoir du National Board of Review of Motion Pictures. L’attention que couvraient la presse et ses camarades a laissé des traces chez Bale, et il contemplait abandonner le métier d’acteur jusqu’à ce que Kenneth Branagh vienne le voir pour le persuader de jouer dans Henri V en 1989. En 1990, il a joué le rôle de Jim Hawkins aux côtés de Charlton Heston (dans le rôle de Long John silver) dans l’Île au trésor, adaptation du classique de Robert Louis Stevenson.

En 1992, Bale a été la vedette de la comédie musicale de Disney Newsies, et l’a faite suivre avec une autre sortie, Swing Kids, film à propos d’adolescents qui écoutent en cachette du jazz interdit durant la montée de l’Allemagne nazie. Bale a été recommandé par l’actrice Winona Ryder pour participer au film de 1994 les Quatre filles du docteur March réalisé par Gillian Armstrong. Bale a été la voix de Thomas, jeune compatriote du Capitaine John Smith dans Pocahontas, le Disney de 1995 et en 1997, il a joué Arthur Stuart dans Velvet Goldmine, l’hommage de Todd Haynes au glam rock. En 1999, Bale a fait partie d’une distribution de rêves, comprenant Kevin Kline, Michelle Pfeiffer, Stanley Tucci et Ruppert Everett, jouant Démétrios dans une version mise à jour du Songe d’une nuit d’été de William Shakespeare.

En 1999, Bale a joué le tueur en série Patrick Bateman dans American Psycho, l’adaptation de la réalisatrice Mary Harron du roman controversé de Bret Easton Ellis. Bale a été brièvement écarté du projet en faveur de Leonardo DiCaprio, mais DiCaprio a fini par refuser pour jouer dans la Plage, et Bale a été rechoisi. Il a fait des recherches sur son personnage en étudiant le roman et s’est préparé physiquement pour le rôle en passant des mois à se faire des UV et à faire de l’exercice pour obtenir le “physique olympien” du personnage comme décrit dans le roman original. Il est allé jusqu’à mettre une distance entre lui et le reste des acteurs et de l’équipe pour maintenir le côté sombre du personnage de Bateman. L’avant-première de American Psycho a eu lieu au festival du film de Sundance en 2000 avec beaucoup de controverse. Roger Ebert a d’abord condamné le film, le traitant de pornographie, et du “film le plus détesté de Sundance”, mais lui a donné une critique favorable, écrivant que Harron “a transformé un roman sur la soif de sang en un film sur la vanité masculine”. De la prestation de Bale, il a écrit, “Christian Bale est héroïque dans la manière dont il permet au personnage de sauter avec joie dans le mépris ; il n’y a aucun instinct d’auto-préservation ici, et c’est une des marques d’un bon acteur”. Le 14 avril 2000, Lions Gates a sorti American Psycho au cinéma. Bale a plus tard été approché pour faire un caméo dans une autre adaptation de Bret Easton Ellis, les Lois de l’attraction, film vaguement lié à American Psycho, mais il a refusé par loyauté à la vision de Bateman par Harron, qu’il pensait ne pouvoir être proprement exprimé par quelqu’un d’autre. En 2000, il a encore une fois joué un tueur riche, cette fois dans Shaft de John Singleton.

Bale a joué un assortiment de personnages divers et variés depuis 2001. Son premier rôle après American Psycho était l’adaptation de John Madden du bestseller Capitaine Corelli. Bale y jouait Mandras, pêcheur grec qui rivalisait avec le personnage phare joué par Nicolas Cage pour obtenir les affections de Pelagia (Penélope Cruz). C’était la deuxième films que Bale jouait avec John Hurt, après All the Little Animals.

De 2002 à 2003, Bale a été la vedette de trois longs-métrages. Lauren Canyon (2002) était généralement bien reçu par les critiques. Ce film marquait également la deuxième fois qu’il a travaillé avec Kate Beckinsale, sa co-star dans le Prince de Jutland (1994). Les critiques se concentraient généralement sur la prestation de Frances McDormand sur le reste des acteurs, cependant. Le Règne du feu a été le premier film d’action de Bale et avait, comparé à ses œuvres précédentes, un budget immense estimé à 95 000 000$. Bale est entré dans les négociations pour un rôle dans le film avec des réserves, mais le réalisateur Rob Bowman l’a convaincu d’accepter le rôle principal. Bale a joué le rôle de Quinn Abercromby aux côtés du Denton Van Zan de Matthew McConaughey. Bale et McConaughey se sont entraînés pour leurs rôles respectifs en faisant de la boxe et des exercices.

Equilibrium était le troisième film de Bale en 2002, coûtant 20 millions $ à la productions mais gagnant juste plus de 5 millions $ de bénéfices de part le monde. Dans Equilibrium, Bale jouait John Preston, un soldat de l’ordre d’élite dans une société dystopique. Equilibrium comprenait un art martial fictif nommé Gun-Kata qui alliait le combat à mains nues avec les armes à feu.

Après une pause d’un an, Bale est revenu en 2004 pour jouer Trevor Reznik, personnage titre du thriller psychologique The Machinist. Bale a attiré l’attention pour son engagement au rôle et les efforts qu’il a fait pour obtenir le look émacié et squeletique de Reznik. Il n’a pas dormi pendant de longues périodes, et s’est imposé un régime draconien de café et pommes, qui a fait baissé son poids de 27 kilos en quelques mois.

À la fin du tournage, Bale ne pesait seulement 55 kilos, transformation qu’il a décrit comme “très calmante sur le plan mental” qu’il comparait au régime alterné de gain de poinds de Robert De Niro pour son rôle de Jake LaMotta dans le film de 1980, Raging Bull. Bale a déclaré qu’il n’avait pas travaillé pendant un moment avant d’être choisir pour le film. “… Je ne trouvais simplement pas de scénario qui m’intéressait. Alors je mourrais d’envie que quelque chose tombe. Puis quand celui-ci est arrivé, je n’arrivais pas à le lâcher. Je l’ai fini et, à la révélation qu’on a à la fin, j’ai immédiatement eu envie de revenir le visiter, regarder les indices que j’aurais pu trouvé en chemin”. The Machinist était une production à petit budget, coûtant environ 5 millions $ à produire, et n’a eu qu’une sortie limitée aux États-Unis. Il a bien été reçu.

Bale, admirateur du Voyage de Chihiro de Hayao Miyazaki, a alors été choisi pour la voix du personnage Hauru dans le doublage anglophone du film d’animation d’aventure et de fantasy du réalisateur japonais le Château ambulant, adaptation du roman pour enfants de Diana Wynne, le Château de Hurle.

On a rapporté que Bale avait auparavant passé des auditions pour le rôle de Robin dans Batman Forever (1995) et plus tard Batman et Robin (1997), mais a perdu contre Chris O’Donnell. Cependant, cette rumeur a plus tard été faite taire par Bale lui-même dans une interview de 2008. En 2004, après avoir fini de tourner The Machinist, Bale a gagné le rôle convoité de Batman et son alter ego Bruce Wayne dans Batman Begins de Christopher Nolan, reboot de la saga Batman. Bale a battu Jake Gyllenhaal, concurrent sérieux le plus proche pour le rôle.

Tout juste sorti du Machinist, il est devenu nécessaire à Bale de se muscler pour obtenir le physique musculaire de Batman. On lui a donné six mois pour cela. Bale se souvient que c’était loin d’être une simple réussite : “… quand j’en suis arrivé à faire des muscles, j’étais inutile. Je ne pouvais même pas faire une pompe le premier jour. Tous les muscles étaient partis, alors j’ai passé un sale quart d’heure à reconstruire tout cela”. À l’aide d’un coach, Bale a réussi à rentrer dans le temps imparti, gagnant en tout 45 kilos en six mois. Il a ensuite découvert qu’il avait en fait pris plus de poids que le désirait le réalisateur, et est retombé à 86 kilos au moment du début du tournage.

Bale avait des inquiétudes au départ de jouer Batman, étant donné qu’il le trouvait plus ridicule qu’intimidant dans le costume. Il a traité cela en représentant Batman comme une bête sauvage. Pour atteindre une compréhension plus profonde du personnage, Bale a lu divers BD de Batman. Il a expliqué son interprétation du jeune garçon : “Batman est sa face cachée démoniaque remplie de rage. La créature que crée Batman est une absolument sincère et une qu’il doit contrôler mais le fait d’une manière très dangereuse. Il est capable de jouer la violence – et de tuer – alors il doit constamment se contenir”. Pour Bale, la partie la plus exténuante de jouer Batman était le costume. “Tu te le colles, tu as chaud, tu transpires et le masque te donne mal au crâne, dit-il. Mais je ne vais pas rouspéter après parce que je joue Batman”. Lors de la promotion du film, Bale a gardé un accent américain pour éviter la confusion.

Batman Begins est sorti aux États-Unis le 15 juin 2005 et a été un triomphe américain et international pour Warner Bros., coûtant environ 135 millions $ à produire er rapportant 370 millions $ en bénéfices de part le monde. La prestation de Bale a été bien accueillie par les critiques et les fans.

Bale a repris son rôle de Batman dans la suite The Dark Knight. Il a appris la méthode de combat Keysi et a fait de nombreuses cascades lui-même.

Il a repris encore une fois son rôle dans le dernier épisode The Dark Knight Rises, sorti le 29 juillet 2012, ce qui a fait de Bale l’acteur à incarner Batman au cinéma le plus longtemps. Après la fusillade lors d’une séance de minuit de The Dark Knight Rises, il a rendu visite aux survivants dans un hôpital de Aurora dans le Colorado.

Après Batman Begins, Bale est retourné aux films indépendants. Il a été choisi comme l’un des deux rôles principaux du film policier dramatique de David Ayer, Bad Times, avec Freddy Rodriguez et Eva Longoria. Bale jouait Jim Luther Davis, sinistre vétéran de la guerre d’Afghanistan qui souffre de stress post-traumatique, qui est approché par le département de la sécurité intérieure des Etats-Unis et employé comme agent fédéral. Le film a été dévoilé au festival du film international de Toronto en 2005 et est sorti de part le monde le 10 novembre 2006.

Terrence Malick a réalisé le Nouveau monde, film d’époque inspiré des histoires de Pocahontas, et Bale a eu le rôle de John Rolfe. Il partageait l’écran avec Colin Farrell et Q’Orianka Kilcher, qui jouaient John Smith et Pocahontas. La grande partie du film était consacrée à Farrell et Kilcher ; Bale était un personnage secondaire, et n’apparaissait que durant le dernier tiers du film. Le film a été un échec au box office américain et ses bénéfices mondiaux (29 506 437$) n’étaient pas positifs de peu (le budget de production était de 30 millions $).

En 2006, Bale a accepté quatre projets. Rescue Dawn, du cinéaste allemand Werner Herzog, l’a fait joué le pilote de chasse américain Dieter Dengler, qui doit se battre pour vivre après avoir été abattu durant une mission de la guerre du Vietnam. Bale a fait une forte impression sur Herzog, avec le réalisateur complimentant son jeu d’acteur : “Je trouve que c’est l’un des plus grands talents de sa génération. Nous avions pris notre décision bien avant qu’il fasse Batman”.

Dans le Prestige, adaptation du roman de Christopher Priest à propos d’une rivalité entre deux prestidigitateurs victoriens, Bale a été réuni avec Michale Caine de Batman Begins et son réalisateur Christopher Nolan. La distribution du Prestige inclut aussi Hugh Jackman, Scarlett Johansson, Piper Perabo et David Bowie. I’m Not There, film dans lequel Bale a retravaillé aux côtés de Todd Haynes et Heath Ledger (qui jouera le Joker dans The Dark Knight), est une réflexion artistique de la vie de Bob Dylan. Il a joué aux côtés de Russell Crowe dans le western au succès commercial et critique, 3h10 pour Yuma.

Bale avait été choisi au début pour jouer George W. Bush dans le film d’Oliver Stone, W., mais a refusé à cause des prothèses impliquées. Bale a joué John Connor dans Terminator Renaissance et l’agent du FBI Melvin Purvis dans Public Enemies de Michael Mann.

En juillet 2008, Bale a piqué une crise de rage sur le tournage de Terminator Renaissance, dans le Nouveau Mexique. En février 2009, l’enregistrement audio de m’incident est sorti. La tirade était dirigée contre Shane Hurlbut, le directeur de la photographie du film. Selon Bale, Hurlbut avait, pour la deuxième fois, perturbé sa concentration en traversant le décor durant une scène. L’enregistrement comprend Bale qui envoie des insultes à Hurlbut, le menaçant et le dénigrant, et finalement menaçant de quitter le film si Hurlbut recommençait sans être renvoyé pour cela. On a rapporté que les cadres de Warner ont envoyé la bande aux assureurs du film au cas où Bale décidait de quitter le film.

Dans une interview dans E! Online, l’assistant du réalisateur et producteur de Terminator Renaissance, Brucce Franklin, a dit que c’était un incident isolé. “Si tu travailles sur une scène très intense et que quelqu’un te sort de ta concentration… C’était la scène la plus émotionnelle du film… et pour lui s’arrêter en plein milieu de ça. Il était très intensément impliqué dans son personnage. Il ne traînait pas comme ça toute la journée. C’était juste un moment et c’est passé”, a dit Franklin.

Les acteurs Whoopi Goldberg et Terry Crews, les réalisateurs Darren Aronofsky et Ron Howards, ainsi que le créateur du site web Ain’t it Cool News, Harry Knowles ont également publiquement défendu les actions de Bale, certains citant la pratique que les membres de l’équipe doivent rester immobiles quand la caméra tourne. L’incident a aussi inspiré le groupe expérimental The Mae Shi d’écrire la chanson R U Professional, qui contient des samples de l’enregistrement ; de manière similaire, le remix Bale Out de Lucian Piane est composé quasiment entièrement de l’audio de l’incident. Stephen Colbert a parodié l’incident dans l’épisode du  4 février 2009 du Colbert Report, dans lequel l’invité Steve Martin n’a cessé de marché devant la caméra et était réprimandé par Colbert. L’incident a été reconstruit sur Late Night with Conan O’Brien, avec le présentateur James Lipton qui tenait les rôles de Bale et du membre de l’équipe. Un épisode de la série comique animée Family Guy mixait aussi la voix de Peter Griffin interagissant avec Bale et réagissant aux commentaires de Bale comme s’ils étaient dirigés vers lui pour obtenir un effet comique.

Après être resté silencieux la majeure partie de la semaine, Bale s’est excusé publiquement le 6 février 2009, sur un radio de Los Angeles, KROQ, déclarant que la crise était “inexcusable” et était motivée par l’intensité qu’il y avait ce jour-là lors du tournage. Bale a dit qu’il “avait agi comme un minable”, et que lui et Hurlbut avaient parlé ensemble après l’incident et “résolu cela complètement”. Bale a reconnu que les deux avaient travaillé pendant plusieurs heures après l’incident, et “qu’au moins un mois après cela… J’ai vu un montage brut du film et il a fait un travail magnifique. Ça a l’air génial”.

Bale a joué aux côtés de Mark Wahlberg dans le drame réalisé par David O. Russell, Fighter, pour lequel il a remporté le Golden Globe du meilleur acteur de second rôle et l’Oscar du meilleur acteur de second rôle et trente autres récompenses en 2011.

Bale doit apparaître dans deux films réalisés par Terrence Malick tournés en 2012, le premier encore sans titre, et Knight of Cups. Début 2012, il a été confirmé que Bale jouait le personnage Russell Baze dans le thriller à venir de Scott Cooper, Out of the Furnace. Il a aussi été choisi pour American Bullshit, qui le réunit avec le réalisateur David O. Russell, depuis leur travail sur Fighter. Bale jouerait le rôle du méchant proéminent, Rawbone, dans The Creed of Violence, drame policier à venir réalisé par Todd Field.

Le 29 janvier 2000, Bale a épousé Sandra “Sibi” Blažić (née en 1970), ancienne mannequin, maquilleuse et assistante de Winona Ryder ; le couple a une fille, Emmeline, née le 27 mars 2005 à Santa Monica en Californie. Bale vit à Los Angeles depuis 1992.

Comme son regretté père, Bale soutien activement des groupes environnementaux comme Greenpeace et le WWF. L’activiste féministe Gloria Steinem est devenue la belle-mère de Bale le 3 septembre 2000 ; c’était son premier mariage (à 66 ans) et le couple est resté ensemble jusqu’à la mort de David Bale.

themachinistThe Machinist est un thriller psychologique espagnol en langue anglaise de 2004. Il a été réalisé par Brad Anderson, et écrit par Scott Kosar. Le film comprend Christian Bale, ainsi que Jennifer Jason Leigh, John Sharian, Aitana Sánchez-Gijón et Michale Ironside.

Trevor Reznik (Christian Bale) est un ouvrier en usine qui souffre d’insomnie chronique depuis un an et a perdu du poids à tel point qu’il est devenu gravement émacié. Son apparence inquiétante et son comportement bizarre font que ses collègues gardent leurs distances ; ils finissent par le prendre à partie quand il est impliqué dans un accident de travail dans lequel son collègue Miller (Michael Ironside) perd son bras gauche. Trevor, qui était distrait pas un collègue peu familier du nom de Ivan (John sharian), endosse la faute de l’accident. Personne dans l’usine ne connait Ivan et il n’apparaît sur aucun document officiel. Trevor ne semble trouver la paix que dans les bras de Stevie (Jennifer Jason Leigh), prostituée qui développe une véritable affection pour lui, ou en compagnie de Maria (Aitana Sánchez-Gijón), serveuse du diner de l’aéroport où il passe de nombreuses de ses nuits sans sommeil.

Trevor est hanté par des brefs flashs d’images récurrentes, et les objets du quotidien deviennent menaçants, comme l’allume-cigare de sa voiture. Une série mystérieuse de post-it apparaît sur son frigo représentant une partie de pendu ; ces incidents vaguement menaçants plonge un peu plus Trevor dans la paranoïa. Il tente néanmoins d’établir une tentative de relation romantique avec Maria. Lui donnant rendez-vous dans un parc d’attraction, Trevor accompagne son fils Nicholas dans un train fantôme grotesque nommé “Route 666” dont les lumières clignotantes déclenchent une crise d’épilepsie au garçon.

Trevor n’est plus capable de penser clairement et commence à soupçonner que les évènements bizarres de sa vie sont une manière de le rendre fou. Ces idées lui parviennent via des petits indices dispersés. L’un d’eux prend la forme d’une photo de Ivan qui pêche avec Reynolds, l’un des collègues de Trevor, que Trevor découvre dans le porte-feuille de Ivan quand il le laisse brièvement dans un pub. Un autre accident de travail manqué de peu pousse Trevor à se déchaîner sur ses collègues et il est immédiatement renvoyé en conséquence. Devenant de plus en plus distrait et exclu, Trevor oublie de payer ses factures et il a l’électricité coupée. Un liquide sombre et visqueux commence à couler du congélateur, finissant par recouvrir la porte du frigo de traces de ce qui semble être du sang.

Après plusieurs tentatives en vain de confronter Ivan, Trevor essaye de suivre sa trace via sa plaque d’immatriculation. Il suit la voiture d’Ivan pour lire son numéro juste avant qu’il tombe en panne d’essence. Quand un employé du DMV insiste qu’il ne peut lui donner l’information personnelle à moins qu’un crime n’ait été commis, Trevor se jette devant une voiture pour accuser Ian de délit de fuite. Après avoir déposé plainte à la police avec le numéro de la plaque de Ivan, le fragile Trevor est abasourdi quand l’enquêteur lui dit que la voiture en question est la sienne ; Trevor avait déclaré la voiture détruite lors d’un accident un an auparavant. Il fuit les policiers et va voir Stevie, qui l’habille et le lave. Mais ensuite Trevor trouve la photo de pêche de Ivan et Reynolds maintenant encadrée chez elle et l’accuse de conspirer contre lui. Stevie est perplexe et dit que la photo est de Reynolds et lui, pas Ivan, mais Trevor refuse de la regarder. Après une courte période d’insultes intense, Trevor est mis à la porte. Il va au diner de l’aéroport dans l’espoir d’y trouver consolation mais quand il demande après Maria, une serveuse qu’il ne connait pas lui dit qu’il n’y a jamais eu d’employée de ce nom – la serveuse dit qu’elle a servi Trevor tous les jours depuis un an sans qu’il prononce un mot.

Dans le point culminant du film, Trevor voit Ivan prendre Nicholas, qui semble avoir été kidnappé, chez Trevor. Craignant le pire, Trevor se faufile à l’intérieur. Nicholas n’est nulle part et ne répond pas aux appels de Trevor. Trevor confronte Ivan dans la salle de bain, et lui demande ce qu’il a fait avec Nicholas. Trevor lutte avec Ivan et finit par le tuer. Il ouvre alors le rideau de la douche d’un coup, s’attendant à voir le corps de Nicholas, mais la baignoire est vide. Il va au frigo et l’ouvre pour trouver du poisson pourri et d’autres aliments gâtés qui s’effondrent. Son esprit fait un flash-back à la photo de pêche, qui montre maintenant un Trevor plus gros et plus en forme à côté de son collègue Reynolds, tout comme Stevie le disait. Ivan n’a jamais été sur la photo ; tout cela faisait partie de l’hallucination de Trevor.

La scène revient alors à celle du début du film, dans laquelle Trevor essaie de se débarrasser du corps de quelqu’un (on présume celui de Ivan), l’enroulant dans un tapis et luttant pour le jeter dans l’océan. Quand le tapis se déroule, il n’y a rien dedans. Ivan – toujours vivant – apparaît une lampe torche à la main en riant. Trevor, tout à coup chez lui à nouveau et se fixant dans un miroir, commence à répéter “Je sais qui tu es”. Il se souvient alors de son propre rôle dans un accident avec délit de fuite un an auparavant, dans lequel il a renversé et tué un garçon identique à Nicholas après avoir lever les yeux de la route un instant pour utiliser l’allume-cigare de la voiture. La mère du garçon, qu’il a imaginée plus tard sous les traits de Maria la serveuse, était sur la scène ; Trevor a décidé de fuire. Le sentiment de culpabilité résultant est devenu la cause profonde de son insomnie. Il remplit les lettres manquantes de son jeu de pendu sur son frido pour écrire “killer” (“tueur”).

Après avoir recouvrer ce souvenir profondément refoulé, il considère brièvement d’aller à l’aéroport pour fuir. Au lieu de cela, il va au poste de police, accompagné d’un Ivan encourageant mais silencieux, qui lui dit adieu approbateur devant le commissariat. À l’accueil du commissariat, Trevor confesse son délit de fuite. Deux officiers accompagnent Trevor dans une cellule, où il déclare avoir l’intention de dormir, et il s’endort pour la première fois depuis un an.

Malgré avoir lieu dans une ville en Californie, le film a été entièrement tourné à et dans les environs de Barcelone en Espagne. Il a été produit par le label Fantastic Factory de Filmas et les Castelao Productions.

Christian Bale s’est affamé pendant plus de quatre mois avant le tournage, puisque son personnage nécessitait de paraître drastiquement maigre. Son régime aurait constitué d’une tasse de café noir sans sucre et d’une pomme ou une boîte de thon par jour (approximativement 55-260 calories). Selon le commentaire audio du DVD, il a perdu 28 kilos, réduisant son poids à 54 kilos. Bale voulait descendre à 45 kilos, mais les cinéastes ne l’ont pas laissé faire par soucis pour sa santé. Il a plus tard repris ce poids, plus 27 autres kilos en soulevant des poids et mangeant normalement en préparation pour son rôle dans Batman Begins.

Brad Anderson s’est blessé au dos durant le tournage et a réalisé la majeure partie du film allongé sur un brancard.

Le nom Trevor Reznik est dérivé de Trent Reznor, fondateur et force créatrice majeure du groupe de rock industriel Nine Inch Nails, et la scénario original avait des paroles de NIN sur la première page. D’autres hommages à NIN incluent le N inversé sur l’affiche du film et les premiers articles de presse qui décrivaient Reznik comme vivant une spirale descendante (Downward Spiral est le deuxième album du groupe).

Cependant, l’influence littéraire la plus forte est le romancier russe Fiodor Dostoïevski. Dans le commentaire du DVD, Scott Kosar déclare qu’il a été influence par le Double de Dostoïevski. On voit le personnage de Reznik lire l’Idiot de Dostoïevski au début du film. Quand Reznik se trouve dans l’attraction “Route 666”, l’une des fausses affiches de film est celle de Crime et Châtiment. Dans les Frères Karamazov de Dostoïevski, le personnage qui est visité par un diable se nomme Ivan. Dans le film de 1969, Ivan et son diable sont joués par le même acteur (Kirill Lavrov).

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :