Riderless horses on Chomsky’s Camelot

riderlesshorse(Des chevaux sans cavalier dans le Camelot de Chomsky)
Cité dans Peeled Apples :
Riderless horses on Chomsky’s Camelot
Bruises on my hands from digging my nails out
A series of images, against you and me
Trespass your torment if you are what you want to be”

Un cheval sans cavalier ou cheval caparaçonné (en référence à sa couverture ornementale, qui a un protocole détaillé de son propre droit) est un cheval seul, sans cavalier, avec des bottes inversées dans les étriers, qui accompagne parfois une procession funéraire. Le cheval suit le fourgon qui porte le cercueil. Un cheval sans cavalier peut apparaître également dans des parades militaires pour symboliser les soldats tombés au combat.

C’est une tradition des processions funéraires d’État aux États-Unis. Noam Chomsky a écrit un livre nommé Rethinking Camelot (“Camelot repensé”) qui démoli les mythes qui entouraient John F. Kennedy, montrant qu’il n’était pas un aussi bon dirigeant que la ré-écriture de l’histoire le laisse penser. “Camelot” est le terme utilisé aux États-Unis (la première fois par Jacqueline Kennedy-Onassis) pour désigner la présidence de John Fitzgerald Kennedy (1961-1963) en soulignant le côté épique de cette période.

Article suivant
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :