Uzi

uziCité dans Peeled Apples :
“I once impersonated a shop work dummy
The Levi jean has always been stronger than an Uzi
A dwarf takes his cockerel out on the cockfight
Falcons attack the pigeons in the west wing at night”

Uzi est un pistolet mitrailleur israélien produit à plus de 10 millions d’exemplaires dans toutes ses versions.

Il a été développé par Uziel Gal (1923-2002) à partir de 1948 en Israël et est produit par les Israel Military Industries (IMI). L’Uzi, inspiré des pistolets mitrailleurs tchèques SA 23 et SA 25, est une arme simple, très fiable et compacte. Son apparence a marqué le grand public au point où le mot Uzi est parfois employé comme un terme générique.

Construit par estampage de feuilles de métal, l’Uzi comprend une culasse recouvrante, c’est-à-dire qui recouvre une partie du canon afin de déplacer le centre de gravité de l’arme plus en avant, montée sur une rampe inclinée qui réduit le recul et la longueur. Les premières versions, sorties en 1952, possédaient un fût, une poignée et une crosse (courte ou longue) en bois et recevaient un poignard-baïonnette semblable à celui de la Karabiner 98k, qui équipait alors Tsahal. Au cours des années 1950, apparaissent les matières plastiques en remplacement du bois (sauf pour la crosse) et la version à crosse pliante. La version définitive (1960), toujours produite en Israël (une licence pour l’export a été donnée à la FN Herstal dans les années 1960), reçoivent un levier d’armement large situé sur le dessus de l’arme (comme le Thompson). Le plus souvent équipé d’une crosse métallique pliante, son chargeur est situé dans la poignée, comme celui d’un pistolet semi-automatique.

Il est équipé de trois sécurités :

  • le sélecteur de tir qui offre une position de sécurité, une position tir semi-automatique et une position tir automatique. Légalisation de l’arme : brasure d’un épaulement au niveau de la pièce du sélecteur de tir (avant l’axe de fonctionnement le plus proche, afin de venir buter sur celle-ci et l’empêche de passer en automatique) ;
  • une sécurité placée à l’arrière de la poignée qui interdit le tir lorsqu’elle n’est pas enfoncée donc, par exemple, lorsque cette dernière n’est pas tenue. Cette sécurité bloque la gâchette qui elle-même bloque la culasse, quelle que soit la position de cette dernière (ouverte ou fermée).
  • un loquet sur le levier de culasse qui permet d’en interdire le mouvement.

Il est chambré en 9 mm Parabellum, des kits de conversion permettent également de tirer en .45 ACP et en .22 Long Rifle (essentiellement pour l’entrainement dans le second cas). Il existe également une version carabine, modèles A et B (copiée en Chine par Norinco), au canon allongé (16 pouces = 40,64 cm) et qui ne tire qu’en semi-automatique depuis une culasse fermée. Cette Uzi Carabine cessa d’être produite en 1994 avec le durcissement de la législation américaine qui l’a coupé de son marché. Il a marqué un renouveau du pistolet mitrailleur et sera décliné par la suite en deux versions plus légères, le Mini Uzi et le Micro Uzi.

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :