“We had pieces of the puzzle, but however we put them together gaps remained. Oddly shaped emptiness mapped by what surrounded them…like countries we couldn’t name.”

virginsuicidesfilm(“Nous avions les pièces du puzzle, mais même si nous les avons rassemblées, des trous demeuraient. Un vide de forme bizarre établi par ce qui les entourait… comme des pays que nous pouvions nommer”.)
Giovanni Ribisi – Doors Closing Slowly

Virgin Suicides est un film dramatique américain de 1999 écrit et réalisé par Sofia Coppola, produit par son père Francis Ford Coppola, avec James Woods, Kathleen Turner, Kirsten Dunst, Josh Hartnett et A.J. Cook.Adapté du roman éponyme de Jeffrey Eugenides, le film raconte les événements qui entourent la vie de cinq sœurs dans une banlieue de haute bourgeoisie de Detroit durant les années 1970. Après que la cadette fait sa première tentative de suicide, les sœurs sont ultra surveillées par leurs parents, les emprisonnant quasiment à la fin, ce qui mène à leur comportement de plus en plus dépressif et isolé.

L’histoire a lieu à Grosse Pointe dans le Michigan en 1974, tandis que quatre garçons du voisinage réfléchissent sur leurs voisines, les cinq sœur Lisbon. Strictement inaccessibles à cause leurs parents autoritaires qui les couvent, Ronald (James Woods) et Sara (Kathleen Turner), les filles – Therese (Leslie Hayman), Mary (A.J. Cook), Bonnie (Chelse Swain), Lux (Kirsten Dunst) et Cecilia (Hanna R. Hall) – sont l’énigme qui compose les conversations et les rêves des garçons.

Le film commence par la tentative de suicide de la cadette, Cecilia, tandis qu’elle se tranche les veines dans une baignoire. Après que ses parents organisent une fête chaperonnée pour qu’elle se sente mieux, Cecilia se retire et se jette par la fenêtre de sa chambre, mourant en s’empalant sur la barrière en fer. À la suite de son geste, les parents Lisbon commence à surveiller leurs filles d’encore plus près, isolant encore plus la famille de la communauté et intensifiant l’air de mystère en elles.

Au début de la nouvelle année scolaire à l’automne, Lux forme une relation secrète avec Trip Fontaine (Josh Hartnett), la coqueluche de l’école. Trip vient un soir chez les Libon pour regarder la télévision et persuader M. Lisbon de lui permettre d’emmener Lux au bal de réunions des anciens élèves en promettant de trouver des cavaliers aux autres sœurs, afin d’y aller en groupe. Après avoir été couronnés Roi et Reine du bal, Lux et Trip font l’amour sur le terrain de footbal. Lux s’endort, et Trip l’abandonne immédiatement. Lux se réveille seule et doit rentrer en taxi.

Ayant dépassé le couvre-feu, Lux et ses sœurs sont punies par une Mme Lisbon furieuse en les retirant de l’école et en les séquestrant chez eux. Incapables de quitter la maison, les sœurs contactent les garçons de l’autre côté de la rue en utilisant des signaux lumineux et en partageant des chansons au téléphone comme moyens de partager leurs sentiments.

Durant ce moment, Lux commence à avoir des relations sexuelles anonymes sur le toit de sa maison la nuit ; les garçons la regardent de l’autre côté de la rue. Finalement, après des mois de confinement, les sœurs laissent une note aux garçons, probablement leur demandant de l’aide pour fuir. Quand les garçons arrivent ce soir-là, ils retrouvent Lux seule dans le salon, en train de fumer une cigarette. Elle les invite à attendre ses sœurs, pendant elle va attendre dans la voiture. Les garçons s’imaginent brièvement en train de rouler tous sur une route de campagne baignée de soleil.

Les garçons vont dans la cave et découvre le corps de Bonnie qui pend du plafond. Terrifiés, ils se ruent à l’étage pour tomber sur les corps des sœurs restantes. Elles s’étaient toutes tuées suivant un pacte de suicide apparent quelques minutes auparavant : Therese a fait une overdose de somnifères, Mary a mis la tête dans la gazinière et Lux a laissé le moteur de la voiture tourner dans le garage fermé.

Dévastés par les suicides de toutes leurs filles, M. et Mme Lisbon fuient discrètement le quartier, pour ne jamais revenir. M. Lisbon a fait vendre les biens familiaux par un ami, en particulier ceux appartenant aux filles, lors d’un vide-grenier ; tout ce qui ne s’était pas vendu partait à la poubelle, dont les photos de famille, que les garçons ont gardé comme souvenirs des filles mystérieuses. peu après, un jeune couple de Boston achète la maison des Lisbon.  Apparemment incertains de comment réagir, les adultes de la communauté continuent leurs vies comme si rien d’important n’était arrivé. Les filles décédées demeurent à jamais une source de mystère et de chagrin pour les garçons, qui ne peuvent les oublier. Le film se termine avec un des garçons reconnaissant en voix off qu’ils passeront le restant de leurs vies à essayer de résoudre le mystère insoluble des sœurs Lisbon.

Article précédent
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :