37°2 Le Matin [Film]

372lematinfilmJean-Jacques Beineix, 1986

37,2 °C le matin est un film français réalisé par Jean-Jacques Beineix et sorti en 1986, d’après le roman homonyme de Philippe Djian publié l’année précédente. Le titre tire son origine de la température normale d’une femme enceinte au réveil.

Zorg, trente-quatre ans, est un homme à tout faire chargé des réparations et de la maintenance d’un groupement de petites maisons, au milieu de nulle part. Vivant dans un bungalow sur pilotis, il rencontre Betty, une jeune femme jolie, impulsive et incontrôlable, avec qui il vit une histoire d’amour sensuelle et passionnée. Mais elle se lasse bientôt de leur petite vie étriquée. En découvrant un carton rempli de carnets noircis de Zorg, Betty réalise que Zorg avait écrit des romans à ses heures perdues. Le considérant brillant, elle le pousse à réécrire et veut le faire publier. Après une dispute avec le patron de Zorg, les deux amants partent, à la recherche d’un endroit où ils pourraient vivre leur amour libre et insouciant.

C’est une sorte de road movie dont l’action se déroule des plages de l’Aude (précisément à Gruissan-Plage sur la fameuse plage des Chalets), à la région parisienne où ils logent chez Lisa (la “sœur” de Betty) et son compagnon Eddy, propriétaires d’une pizzeria, puis en Lozère à Marvejols où ils tiennent un magasin de piano dont vient d’hériter Eddy à la mort de sa mère. Betty qui a essuyé refus après refus des éditeurs et pense à tort qu’elle est enceinte, sombre dans la folie. Hospitalisée d’urgence après s’être crevée un œil, Zorg décide de mettre fin à leur amour fusionnel destructeur et au calvaire de Betty en l’étouffant sous son oreiller.

Renommé Betty Blue pour sa sortie américaine, ce film allait devenir un film culte grandement populaire des deux côtés de l’Atlantique, même si les critiques étaient divisées, certaines le citant comme chef-d’œuvre, d’autres le rejetant comme rien d’autre qu’un film érotique chic. Le film a produit quelques réactions extrêmes, surtout pour sa nudité explicite. Pour d’autres cette nudité a été vue comme la partie essentielle du film : elle exprime l’idée que les êtres humains sont le plus vulnérables quand ils sont nus. La réputation du film s’est peut-être améliorée après la sortie de 1991 de la version longue qui rajoute une heure de plus. Cette heure inclut la scène où Betty kidnappe un jeune enfant et la scène tragicomique où Zorg réussi un braquage de banque déguisé en femme.

Béatrice Dalle et Jean-Hughes Anglade sont parfaits dans les rôles de Betty et de Zorg, qui représentent l’histoire d’un couple écrasé par une envie existentialiste d’une vie meilleure inaccessible.

Une photo de Béatrice Dalle dans le rôle de Betty a été imprimée sur la pochette de You Love Us.

Article précédent
Article suivant
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :