“The worst immortality is to give in, give up”

dworkinandrea2(“La pire immortalité, c’est d’abandonner et de renoncer”)
Andrea Dworkin (1946-2005) – Some Kind Of Nothingness [CD1]

Féministe radicale et écrivain américaine. Dans ses nombreux livres (comme Mercy: A Novel), articles et discours, elle a analysé la pornographie, la prostitution et la violence des hommes envers les femmes, tirant de sa propre expérience de la prostitution et du viol (elle a eu recours à la prostitution lorsqu’elle a fuit son premier mari violent).

Voir “I also had nightmares. Somehow all the feelings I didn’t feel when each thing had actually happened to me I did feel when I slept.” pour plus d’information.

Article précédent
Article suivant
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :