“And to the sun we all bow goodbye but for now”

undermilkwood(“Et au soleil nous faisons la révérence maintenant”)
Dylan Thomas – Setlist de la tournée Postcards From A Young Man
Extrait de Au bois lacté

Texte correct : “And to the sun we all will bow / And say, good-bye – but just for now!”

Au bois lacté est à l’origine une pièce radiophonique de l’auteur gallois Dylan Thomas (le titre anglais est Under Milk Wood), devenue plus tard une pièce de théâtre, un film et un opéra (première représentation à Metz).

Le conteur invite le public à écouter d’une oreille indiscrète les rêves des habitants du petit village gallois de Llareggub (village fictif dont le nom est le juron “bugger all” à l’envers), et leurs pensées les plus intimes nous sont livrées.

Il y a Mrs. Ogmore-Pritchard, maniaque de la propreté, qui dicte sans arrêt ses consignes à ses deux défunts maris, Captain Cat qui revit son passé de marin, les deux Mrs. Dai Miche, Organ Morgan obsédé par sa musique, Polly Jarretière qui ne peut oublier son amoureux mort. Puis le village s’éveille et l’on voit les personnages s’affairer à leurs tâches quotidiennes tout en étant conscients des sentiments qui les influencent.

Lorsque Dylan Thomas a séjourné à New Quay le temps d’un hiver, il est parti se promener au petit matin dans la ville endormie, et des vers au sujet des habitants lui sont alors venus à l’esprit. Il les couche sur le papier dans Quite Early One Morning (Un matin très tôt) en 1944, et enregistre l’histoire pour la radio en 1945. Il continuera à travailler sur cette idée pendant huit ans, en s’inspirant aussi du village de Laugharne dans lequel il s’installe en 1949. Le 9 septembre 1953, il livre à la BBC une version complète de Au bois lacté tandis qu’il part en voyage aux États-Unis avec l’intention de retravailler le manuscrit à son retour. Il en lit un extrait pour la première fois en public à Cambridge dans le Massachusetts. Il meurt deux mois plus tard. La pièce est enregistrée en 1954 par la BBC avec une éminente distribution entièrement galloise, sur une musique composée par Daniel Jones, ami de longue date de Dylan Thomas. La pièce est diffusée pour la première fois le 25 janvier 1954, et rediffusée deux jours plus tard. Le rôle de la “Première voix” était assuré par Richard Burton. Une version française, fidèle à la mise en ondes originale de Douglas Cleverdon, sera diffusée en 1955 à la R.T.F, dans une réalisation d’Alain Trutat, avec Jean Debucourt, Jean Topart, Rosy Varte, Jean Tissier. Le texte de cette version radiophonique est la traduction de Brunius, abrégé d’un tiers environ.

Dylan Thomas a expliqué que Au bois lacté avait été conçue en réponse au bombardement atomique de Hiroshima, comme un moyen de réaffirmer la beauté du monde.

L’écriture poétique de Dylan Thomas ainsi qu’une liste de personnages inoubliables en font une pièce importante dans l’histoire de la radio et du théâtre. Un film en sera tiré plus tard (en 1972), avec Richard Burton reprenant le rôle de la “Première Voix”, les autres personnages étant incarnés par Elizabeth Taylor, Peter O’Toole, Glynis Johns, Vivien Merchant, et d’autres célèbres acteurs, ainsi que Ryan Davies dans le rôle de la “Deuxième Voix”.

En 1988, George Martin produit une version discographique, avec davantage de dialogues chantés, sur une musique composée entre autres par Elton John et George Martin lui-même. La “Première Voix” était assurée par Anthony Hopkins. Par la suite une représentation unique a été organisée sur scène en décembre 1992 pour commémorer l’ouverture des nouveaux studios Air Studios au Lyndhurst Hall. Là encore produite par George Martin et dirigée par Anthony Hopkins (dans le rôle de la “Première Voix”). Les autres rôles étaient joués par Harry Secombe, Freddie Jones, Catherine Zeta-Jones, Sian Phillips, Jonathan Pryce, Alan Bennett et Tom Jones. La représentation a été enregistrée pour la télévision mais n’a jamais été diffusée.

En novembre 2003, dans le cadre de la commémoration du cinquantième anniversaire de la mort de Dylan Thomas, la BBC diffuse une nouvelle version de la pièce, en combinant astucieusement de nouveaux acteurs avec l’enregistrement original de Richard Burton pour la “Première Voix” (diffusé le 15 novembre 2003 sur BBC Radio 4, rediffusé le 24 décembre 2004).

En 2008, le compositeur François Narboni en a réalisé un opéra créé à l’Opéra-Théâtre de Metz dans une mise en scène d’Antoine Juliens. L’oeuvre, dans une adaptation et une traduction du compositeur, est pour douze voix solistes, grand chœur, chœur d’enfants, accordéon, danseurs et sons électronique.

En France, la pièce a été traduite par Jacques Brunius et, hormis la version radiophonique d’Alain Trutat, montée au théâtre par Stephan Meldegg en 1970, par la compagnie Lanicolacheur en 1999, et par la compagnie Bouche Bée en 2006.

En 2013, la pièce est adaptée suivant la traduction française par Stuart Seide, afin d’obtenir une version scénique.

VOIR AUSSI :

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :