Carrie au bal du diable

carrieCarrie au bal du diable (Carrie) est un film d’horreur américain de Brian De Palma, sorti en 1976. Il s’agit de l’adaptation cinématographique de Carrie (1974), premier roman de Stephen King. Le film s’éloigne parfois ostensiblement du roman, alternant ellipses et ajouts dans l’histoire.

Le film se centre sur l’adolescente Carrie White, le souffre-douleur des élèves de son lycée, qui découvre qu’elle possède des pouvoirs de télékinésie après les humiliations que lui font subir ses pairs, certains enseignants et la torture psychologique de sa mère. Une enquête réalisée en octobre 2008 a révélé que le film était considéré comme l’un des films pour adolescents les plus populaires à regarder pendant la fête d’Halloween. Le film a aussi été un succès majeur aux États-Unis, rapportant plus de trente-trois millions de dollars au box-office américain, pour un budget de 1 800 000 dollars. C’est aussi un succès critique.

Carrie White est une adolescente de 17 ans, présentée dès la scène d’ouverture comme une fille solitaire, timide, laide, mauvaise en sport, et souffre-douleur de ses camarades de classe. Lors de la douche qui suit le cours de sport, elle remarque des saignements, paniquée car elle ne peut se l’expliquer, elle est humiliée par ses camarades qui lui crient qu’elle a ses règles tout en la bombardant de tampons et serviettes hygiéniques. Finalement, Miss Jacket, la prof de sport vient la consoler puis la renvoie chez elle pour la journée. Exaspérée de s’entendre appeler “Cassie” par le directeur, Carrie montre, le jour même, dans le bureau de ce dernier un avant-goût de ses pouvoirs télékinétiques, en brisant un cendrier.

Margaret White, mère de Carrie, est ensuite présentée comme une extrémiste religieuse, essayant de convertir à sa foi la famille de Susan Snell, camarade de classe de Carrie qui ne la fait que peu souffrir. Rentrant chez elle, elle a une conversation face à sa fille et la dispute violemment, prétendant que ce sont les péchés de Carrie qui ont conduit à ce qu’elle atteigne la puberté. Carrie, en pleurs, est ensuite enfermée dans un placard obscur et lugubre, où elle doit prier pour expier ses fautes.

La vie reprend au lycée où Carrie étudie. Celle-ci s’intéresse à la télékinésie tandis que les autres filles sont punies par la prof de sport, à cause de l’humiliation qu’elles ont fait subir à Carrie : cinquante-cinq minutes de retenue en sport tous les jours, les réfractaires s’exposant à trois jours d’exclusion et à l’interdiction de venir au bal de promotion de fin d’année, qui approche à grands pas. À la demande de Susan, honteuse de son comportement envers Carrie (c’est en effet elle qui a eu l’idée du bombardement de tampons sur Carrie), Tommy Ross accepte d’inviter Carrie au bal de fin d’année. Celle-ci est étonnée, pense qu’on se moque une nouvelle fois d’elle mais accepte finalement devant l’insistance de Tommy. Une nouvelle violente dispute contre sa mère contraint Carrie à user de ses dons. Terrifiée, Margaret ne parvient plus à retenir sa fille. Le bal peut commencer.

Carrie devient gracieuse et reste très anxieuse mais parvient à profiter de la soirée, rassurée par Tommy, qu’elle finit par embrasser sur scène. Elle se croit dans un rêve, ou sur Mars comme elle le confie à la professeur de sport. Mais Chris, une autre camarade de classe de Carrie qui la déteste, lui a préparé, avec l’aide de Billy Nolan, un piège pour se venger d’avoir été exclue du bal parce qu’elle a essayé de se rebeller contre la punition infligée par la prof de sport. Du sang de porc a été recueilli dans un seau puis disposé au-dessus de l’estrade de la salle de danse. Les résultats ayant été truqués, Carrie gagne le concours de la reine de la soirée. Heureuse, elle monte sur scène ; son cauchemar commence quand Chris tire sur la corde, déversant le sang de porc sur elle.

Horrifiée, Carrie utilise ses pouvoirs pour faire le plus de mal possible à ceux qui se sont une nouvelle fois moqués d’elle. Mais dans son état de choc, elle pense que tous rient d’elle, alors qu’ils sont juste stupéfaits (hormis ceux qui ont préparé le coup). Tommy, qui se met en colère contre ce qui vient de se passer, est assommé par le seau qui retombe, et tombe évanoui sur la scène. Carrie scelle les portes, ouvre les tuyaux à incendie (et noie ainsi Norma, la première à avoir explosé de rire en la montrant du doigt), électrocute le directeur et le professeur de littérature, au moment où ceux-ci essayent de s’emparer du micro pour appeler tout le monde au calme, écrase le professeur de sport avec un panneau de basket, et provoque l’incendie de la salle. Finalement elle sort du gymnase, enfermant ses camarades dans le bâtiment en feu. Sur la route, elle croise un camion de pompier, puis se retourne et voit Chris lui foncer dessus au volant de la voiture de Billy (qui est sur le siège du passager). Carrie provoque l’embardée de l’auto, qui effectue plusieurs tonneaux avant d’exploser en flammes.

Carrie revient chez elle, prend un bain, puis supplie sa mère de la réconforter. Elle se morfond de ne pas l’avoir écoutée. Margaret raconte alors l’histoire tragique de la naissance de Carrie et essaye alors de tuer sa fille en lui plantant un couteau dans le dos (elle espère ainsi que Dieu lui pardonne ses péchés), mais elle échoue. C’est Carrie qui la tue en utilisant ses pouvoirs pour lui envoyer des couteaux. Puis Carrie met le feu à la maison et s’enferme dans un placard avec le cadavre de sa mère, laissant la maison s’effondrer sur elles.

La mère de Susan veille sur sa fille, la seule survivante du drame du gymnase (elle avait essayé, en vain, de prévenir la prof de sport du piège monté par Chris, mais s’était fait expulser de la salle). Dans l’un de ses rêves, Susan vient déposer des fleurs sur les débris de la maison de Carrie sur lequel est marqué “Carrie White brûle en enfer” (“Carrie White burns in hell”). La main ensanglantée de celle-ci en sort ; Susan est en fait bien allongée dans son lit, mais elle s’effondre en larmes en se réveillant dans les bras de sa mère.

Article précédent
Article suivant
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :