The The

thetheLes Manics ont repris This Is The Day de The The

The The est un groupe musical anglais qui a été actif sous diverses formes depuis 1979, avec le chanteur/compositeur Matt Johnson comme unique membre constant.

En novembre 1977, Matt Johnson a fait passer une petite annonce dans le NME, cherchant un “Bassiste/guitariste mélodique aimant le Velvet Underground/Syd Barrett”. Johnson a plus tard fait passer une deuxième petite annonce dans le NME, déclarant ses nouvelles influences comme “les Residents/Throbbing Gristle”.

Tout en essayant de monter son groupe, en 1978, Johnson avait enregistré une démo d’album solo (See Without Being Seen) qu’il a continué à vendre lors de divers concerts underground sur cassette. En 1979, en travaillant avec Colin Lloyd-Tucker (ami et collègue à De Wolfe Music, l’éditeur musical/studio d’enregistrement de Soho), Johnson a enregistré son premier véritable album, Spirits. Cet album demeure inédit, bien que le morceau What Stanley Saw a été plus tard vendu à Cherry Red Records pour leur compilation Perspectives & Distortion, qui comprenait également Virgin Prunes, Lemon Kittens, Thomas Lear, Kevin Coyne et Mark Perry.

The The sont montés sur scène pour la première fois au Africa Centre de Londres le 11 mai 1979, troisièmes à l’affiche derrière Scritti Politti et PragVEC, utilisant des bandes rythmiques enregistrées pendant ses heures de travail aux studios De Wolfe pour la batterie et la basse. Le groupe à ce moment était constitué de Johnson au chant, au piano électrique, à la guitare et aux bandes rythmiques et Keith Laws au synthétiseur et aux bandes rythmiques. C’était Keith Laws qui a suggéré le nom “The The” à Matt Johnson.

Tandis que The The était désormais lancé, Johnson travaillait simultanément avec le groupe de synth-pop expérimentale The Gadgets, groupe de studio qu’il avait formé avec Colin Lloyd-Tucker, son collègue aux studios d’enregistrement De Wolfe.

Peter Ashworth, alors connu sous le nom de “Triash” et qui allait devenir un célèbre photographe, est devenu le batteur de The The en 1980, et Tom Johnston (également manager de The The à ce moment et devenu plus tard caricaturiste pour les journaux Evening StandardDaily Mirror et The Sun) a été rajouté à la basse. Bien que Ashworth et Johnston aient tous deux été crédités comme apparaissant sur le premier single de The The (Controversial Subject / Black and White) sorti sur 4AD Records, aucun n’a effectivement joué sur les enregistrements, qui ont été produits par les membres de Wire Bruce Gilbert et Graham Lewis. Tous les instruments ont été joués par Johnson et Laws. Johnston et Ashworth ont rapidement laissé tomber The The et sont retournés travailler. En duo (Johnson et Laws), The The a commencé à faire des concerts avec Wire, Cabaret Voltaire, DAF, This Heat, The Birthday Party et Scritti Politti.

Au début de l’année 1981, The The ont également contribué la composition Untitled au Some Bizzare Album. En septembre de cette même année, Johnson et Laws ont signé un contrat avec Some Bizzare Records et ont sorti le 45 tours Cold Spell Ahead. À ce moment, Matt Johnson avait commencé à jouer de tous les instruments lui-même de manière à ce que Laws puisse partir continuer ses études, laissant Johnson en artiste solo utilisant un pseudo de groupe.

Plus tard en 1981, Johnson a été engagé par Ivo Watts-Russell pour 4AD Records afin d’enregistrer un album solo, Burning Blue Soul. Bien que tous les instruments et le chant soient de Johnson, l’album comprenait divers producteurs dont Bruce Gilbert et Graham Lewis de Wire, Ivo et Johnson lui-même. Des années plus tard, suite à la demande de Johnson, de manière à ce que tous ses albums soient dans le même bac, il sera réédité et crédite à The The.

Vers la fin de l’année 1981, Colin Lloyd-Tucker et Simon Fisher-Turner ont rejoint le groupe pour une série de concerts acoustiques de The The à Londres.

Désormais libéré de la politique d’une composition de groupe permanente, Johnson a pu emmener The The plus loin et a passé les années suivantes à collaborer avec un éventail divers d’individus créatifs, changeant librement de personnel de projet en projet.

Le prochain single de The The était une nouvelle version de Cold Spell Ahead, désormais intitulé Uncertain Smile. Produit à New York par Mike Thorne ; il a atteint la 68ème place au Royaume-Uni. Cette version est différente de la version album plus familière, et comprenait du saxophone et de la flûte par le joueur de session Crispin Cioe au lieu du piano de Jools Holland de Squeeze (sur la version album).

En 1982, le premier album prévu de The The (The Pornography of Despair) a été enregistré, mais n’a jamais été officiellement mixé et n’est jamais sorti. Johnson a apparemment fait des copies sur cassettes pour des amis, et plusieurs morceaux ont été par la suite réenregistrés et sortis en faces B, mais l’album original demeure non mixé et inédit. Steve James Sherlock a joué de la flûte et du saxophone sur les réenregistrements de Three Orange Kisses From Kazan et Waitin’ For The Upturn, deux des chansons extraites de l’album qui ont vu la lumière du jour en faces B.

En 1983, The The a sorti leur premier album officiel, le classique de synth-noir Soul Mining. Il comprenait le tube mineur de la 71ème place au Royaume-UniThis Is The Day, ainsi qu’in nouvel enregistrement de The The interprétant Uncertain Smile. Produit par Johnson et Paul Hardiman, il comprenait des participations du batteur de Orange Juice, Zeke Manyika, Jools Holland, Thomas Leer et J.G. Thirlwell (alias Foetus).

Durant la période la plus prolifique de sorties de The The, de Soul Mining (1983) à Dusk (1992), la plupart des pochettes des albums et des singles ont été produits par le frère de Johnson, Andrew Johnson, utilisant le pseudonyme Andy Dog. Les œuvres ont un style distinctif, et frôlaient parfois la controverse, plus notamment la sortie initiale du single de 1986, Infected, qui comprenait un diable qui se masturbait et qui a été retiré de la vente avant d’être réédité avec une version modifiée du même dessin.

Pour l’album de 1986 Infected, The The était encore constitué de Johnson, mais était élargi par des musiciens de session et comprenait des amis tels que Manyika et la chanteuse de Rip Rig + Panic, Neneh Cherry. Cet album a engendré quatre singles qui sont rentrés dans les charts au Royaume-Uni, notamment Heartland, qui est entré dans le Top 30 britannique. Il était également inhabituel pour avoir un long-métrage qui l’accompagnait. Coûtant des centaines de milliers de Livres, Infected: The Movie a été tourné en extérieur en Bolivie, au Pérou et à New York. Différentes chansons ont été réalisées par différents réalisateurs, principalement Tim Pope et Peter ‘Sleezy’ Christopherson (de Throbbing Gristle).

Au cours des années 1986-1987, Johnson a beaucoup tourné de part le monde avec Infected: The Movie, diffusant le film dans des cinémas au lieu de faire des concerts. Le film a également été diffusé deux fois en entier sur Channel 4 au Royaume-Uni et dans 120 minutes au MTV aux États-Unis.

En 1987, Johnson a également fait des tentatives de retour sur scène. Au cours de la promotion de Infected: The Movie en Australie, il a rencontré par hasard Billy Bragg qui l’a persuadé de revenir en Grande-Bretagne et de soutenir Red Wedge, coalition de musiciens qui partagent les mêmes valeurs et soutenaient le Parti Travailliste lors de la campagne électorale. Johnson a accepté et a embrigadé l’ami et le collaborateur de longue date Manyika pour le rejoindre sur scène à Londres avec des versions épurées de chansons politiques de The The telles que Heartland. Cette expérience a convaincu Johnson de refonder un groupe.

En 1988, The The était à nouveau un véritable groupe, Johnson ayant recruté l’ancien guitariste des Smiths, Johnny Marr, l’ancien bassiste de Nick Lowe, James Eller et l’ancien batteur de ABC, David Palmer, comme membres à part entière. Cette composition, avec la chanteuse invitée Sinéad O’Connor, a enregistré l’album Mind Bomb, qui est entré à la 4ème place des charts albums britanniques et comprenait le plus grand succès du groupe à l’époqie, The Beat(en) Generation, qui est monté à la 18ème place des charts singles britanniques. Le premier single de Mind Bomb devait en fait être Armageddon Days Are Here (Again) mais avec son refrain de “L’Islam monte, les Chrétiens se mobilisent” et les sensibilités à propos de l’affaire Salman Rushdie qui venaient d’exploser, cette chanson a été considérée peu opportune pour sortir sur Epic/CBS.

Le claviériste D.C. Collard a été ajouté à la composition officielle en 1989 (on avait proposé au claviériste Steve Hogarth, qui avait joué sur Infected, de rejoindre le groupe mais a choisi à la place de devenir le nouveau chanteur de Marillion). Le groupe s’est embarqué dans une longue tournée mondiale en 1989-90 intitulée The The Versus The World. Le film live éponyme, réalisé par Tim Pope, a été tourné durant les trois soirs où The The ont joué au Royal Albert Hall de Londres à la fin de la tournée. La chanteuse Melanie Redmond, qui venait de finir une tournée mondiale avec Duran Duran, a rejoint la tournée durant la partie européenne comme musicienne de session.

En 1990, le EP studio Shades of Blue est sorti. Il incluait des reprises de Dolphins de Fred Neil et Solitude de Duke Ellington ainsi qu’une nouvelle chanson, Jealous of Youth et une version live de Another Boy Drowing extrait de Burning Blue Soul. Celui-ci et un EP de remixes sorti plus tard, Dis-infected (1993), ont été compilé sur un album en 1994 pour le marché nord-américain sous le nom de Solitude.

En 1993, le quintet (Johnson/Marr/Collard/Eller/Palmer) a sorti l’album Dusk, qui est entré à la 2ème place au Royaume-Uni et a engendré trois singles dans le Top 40 au Royaume-Uni, menés par Dogs of Lust. Une autre tournée mondiale a suivi, la tournée Lonely Planet, durant laquelle la composition du groupe a été remaniée ; Marr et Eller sont partis, et ont été remplacés par le guitariste vivant à Atlanta Keith Joyner et le bassiste de New York Jared Michael Nickerson, respectivement après que Johnson ait déplacé le groupe aux États-Unis. Également ajouté, le joueur d’harmonica de Boston, Jim Fitting (auparavant dans Treat Her Right), a auditionné à New York au début de l’année 1993. La version de leur tube This Is The Day avec Jim Fitting a souvent été surnommée That WAS The Day. Palmer a tiré sa révérence au cours de la tournée et a été remplacé par l’ancien batteur de Stabbing Westward, Andy Kubiszewski. Le groupe a fait la tête d’affiche du festival de Reading 1993.

Un autre long-métrage, réalisé par le collaborateur de longue date, Tim Pope, a été fait pour cet album. From Dusk Til Dawn a été tourné à la Nouvelle Orléans et New York avec Johnson et Johnny Marr et comprenait également divers personnages de la scène underground de New York comme la sexologue Annie Sprinkle, l’écrivain et conteur Quentin Crisp, le fondateur des Guardian Angels Curtis Sliwa et la star du porno Rick Savage parmi de nombreux autres personnages hauts en couleurs.

Désormais définitivement installé à New York, le prochain projet de The The a été Hanky Panky (1995), album qui étaient entièrement constitué de reprises de Hank WilliamsHanky Panky a été enregistré par un nouveau groupe constitué de Johnson, Collard, Fitting, l’ancien guitariste de Iggy Pop Eric Schermerhorn, l’ancienne bassiste de David Bowie Gail Ann Dorsey (créditée sous le nom de “Hollywood” Dorsey, et le batteur “Reverend” Brian Macleod. Leur reprise de I Saw The Light a atteint la 31ème place au Royaume-Uni.

En 1997, un album expérimentale intitulé Gun Sluts a été enregistré mais n’est pas sorti après qu’il ait été rejeté par le label du groupe comme étant trop peu commercial. The The a rompu leur relation de 18 ans avec Sony et a signé chez Interscope, appartenant aux Nothing Records de Trent Reznor.

En 2000, The The, désormais constitué de Johnson, Schermerhorn, le bassiste de Nashville Spencer Campbell et le batteur du New Jersey Earl Harvin, a sorti NakedSelf et s’est embarqué dans une autre longue tournée mondiale, le Naked Tour, celle-ci durant 14 mois. Sans compter les bandes originales, NakedSelf demeure le dernier album studio de The The à être sorti en date.

Cette même composition a également enregistré deux nouveaux morceaux, Deep Down Truth, avec Angela McCluskey au chant et Pillar Box Red. Les deux chansons ont été produites par Clive Langer et Alan Winstanley pour la compilation de 2002 45 RPM: The Singles of The The.

En juin 2002, The The a fait une unique apparition live dans le cadre du Meltdown Festival au Royal Festival Hall de Londres en tant qu’invités de David Bowie. À ce moment, le groupe était seulement constitué de Johnson et de l’ami et collaborateur de longue date J.G. Thirwell alias Foetus aux bandes rythmiques et aux loops, et du jeune réalisateur Benn Northover aux films et à la vidéo.

C’est la dernière performance live de The The en date ; Johnson a déclaré sur le site web officiel de The The dans la section FAQ que “Il n’y a aucun projet de concerts exceptionnels ou de tournée à l’avenir mais il y aura sans aucun doute une autre tournée The The à un moment”.

Depuis 2003, le reclus Johnson s’est gardé éloigné du public et s’est principalement concentré sur les bandes originales, écrivant pour de nombreux documentaires, films et installations artistiques.

Pour la réalisatrice suédoise Johanna St Michaels, cela a inclus Best Wishes Bernhard (qui a remporté le Dokumentär Films Premien Nordic Panorama 2003), Snapshots From Reality (nommé pour meilleur court-métrage international au festival du film Birds Eye View qui a eu lieu à l’ICA de Londres en 2007), The Track (2007), Going Live (2008), The Island Amid The Worlds (2010) et Bilder av Dina (2010). La dernière collaboration en date en Johnson et St Michaels, Penthouse North a été dévoilé au HotDocs Canadian International Documentary Festival en mai 2014.

En juin 2009, il a été annoncé que The The avait créé une bande originale pour le premier long-métrage de Gerard Johnson, Tony. Le film est sorti en février 2010 et a été acclamé par la critique ; Sight & Sound a dit “Si Mike Leigh refaisait Henry, portrait d’un serial killer… Remarquable”, The Guardian : “Le mariage parfait du genre et du style” et The Independent : “Sombre, douloureux et d’un inconfort drôle”. La bande originale est sortie sur le label Cineola de The The en mars 2010, en tant que volume 1 de plusieurs BO et albums instrumentaux à venir.

En mai 2014, The The a fini la bande originale du dernier film de Gerard Johnson, Hyena. Avec Peter Ferdinando, Stephen Graham et Neil Maskell, ce policier thriller controversé sur le trafic de personnes et les éléments corrompus de la police britannique est sorti lors du festival international du film d’Édimbourg. L’album est sorti le 6 mars 2015 comme troisième sortie de la série Cinéola.

Pour le réalisateur anglais Nichola Bruce, elle a inclus le documentaire One Man Show: Dramatic Art of Steven Berkoff (1995) et un long-métrage sur les missions Apollo, Moonbug, qui a été fini à l’automne 2010 et a remporté le Special Jury Remi Award pour long-métrage documentaire au festival international du film de Houston en 2011. La bande originale est sortie en 2012 en tant que volume 2 de la série des BO produites sur le label Cineola de Johnson/

Je t’aime infiniment, film co-réalisé par la cinéaste libanaise Corine Shawi et le réalisateur danois Nikolaj Bendix Skyum Larsen a été fini en 2010. La dernière collaboration entre Johnson et Larsen est End of Season, film turqye qui a été dévoilé à la SALT d’Istanbul en janvier 2014.

La musique de The The est apparue dans différents styles de films sur de nombreuses années ; de classiques cultes tels que Decoder de Jürgen Muschalek (Muscha) (Three Orange Kisses From Kazan) et Nowhere de Gregg Araki (Love Is Stronger Than Death) à des blockbusters tels que Judge Dredd de Sylvester Stallone (Darkness Falls) alors ce n’est pas une surprise si Johnson est entré dans le monde de la composition de bandes originales.

En mai 2007, The The a également sorti un nouveau single uniquement disponible en téléchargement sur leur site. Intitulé Mrs. Mac, c’est une chanson autobiographique sur le premier jour de Johnson à l’école à Stratford dans l’Est de Londres. Tous les instruments et le chant sur le morceau ont été joués par Johnson.

Un communiqué de presse a été émis avec ce morceau, annonçant un album de The The à venir intitulé The End of the Day avec diverses chansons du répertoire de The The interprétées par certains des artistes préférés de Johnson dont Elysian Fields, J.G. Thirwell, Thomas Leer, Elbow, Rob Ellis, John Parish, Anna Domino, Meja, Angela McCluskey, Ergo Phizmiz, “Rustin Man” alias Paul Webb entre autres. À ce jour, l’album demeure un travail en cours, bien qu’un aperçu peut s’écouter sur le site officiel du groupe.

Depuis 2009, une nouvelle génération a été exposée à la musique de The The à la télévision américaineThis Is The Day a beaucoup été utilisé dans des campagnes publicitaires très médiatisées pour Levi’s, M&M’s et Amazon.

La musique de The The conitnue à être utilisée à la radio et télévision britanniques comme la série de 2010 de Shane Meadows sur Channel 4This Is England ’86, et en 2013 dans le sitcom britannique récompensé Fresh Meat. En 2011, This Is The Day a été repris par les Manic Street Preachers et est beaucoup passé à la radio.

Depuis 2003, l’activité politique de Johnson a été limitée à des questions de conservation de son Est londonien natal. Il a été un membre fondateur du comité Save Shoreditch et a réalisé et narré un court métrage pour cette cause. Avec d’autres artistes tels que Brad Lochore, Tracey Emin et Lucinda Rogers, il s’est battu contre l’expansion vers l’Est de la City de Londres dans Shoreditch et la démolition probable de la majeure partie de ce quartier de l’Est de Londres. Le lendemain de la fin des JO de Londres en août 2012, Johnson a fait une rare apparition publique sur Newsnight de la BBC, afin de débattre avec Robin Wales, maire de Newham, sur l’impact et l’héritage des Jeux Olympiques sur Stratford, quartier londonien où Johnson a grandi.

Au printemps 2014, il a été annoncé par Sony Music Entertainment qu’ils projettent de sortir un coffret deluxe 30ème anniversaire de Soul Mining durant l’été 2014. La réédition a été remasterisée par Matt Johnson aux studios d’Abbey Road.

La branche The Friday Project de Harper Collins a également annoncé au printemps 2014 qu’ils publieront la première biographie officielle de The The. Écrite par Neil Fraser, elle aura apparemment la coopération complète de Matt Johnson.

Au début de l’année 2015, Johnson a dit au magazine Uncut qu’il commençait à écrire le premier album à voix de The The depuis NakedSelf (2000). L’album sortira courant 2016.

Advertisements
Article précédent
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :