“I will pin up my soul on the wall and let people read it. They can laugh, they can cry. It’s up to them. I don’t really mind”

rowlandkevin.jpg“Je vais épingler mon âme au mur et laisser les gens la lire. Ils peuvent rire, ils peuvent pleurer. C’est comme ils veulent. Je m’en fous un peu”.)
Kevin Rowland – Setlist de la tournée National Treasures
Extrait d’une interview d’octobre 2004

Kevin Antony Rowland (né le 17 août 1953) est un chanteur compositeur anglais et leader du groupe Dexys Midnight Runners (actuellement nommés Dexys) qui a eu plusieurs tubes au début des années 1980, les plus notables étant Geno et Come On Eileen, tous deux ont atteint la première place des charts singles britanniques.


Enfance

Rowland est né à Wednesfield à Wolverhampton, en Angleterre le 17 août 1953 de parents irlandais originaires de Crossmolina, Co. Mayo, République d’Irlande et il a vécu trois ans en Irlande entre les âges de un an à quatre ans avant de revenir à Wolverhampton. La famille a déménagé à Harrow quand il avait 11 ans et il a quitté l’école à l’âge de 15 ans.


Carrière

Son premier groupe, Lucy & The Lovers, a été influencé par Roxy Music et s’est avéré être éphémère. Son projet suivant, le groupe punk The Killjoys, a eu un peu plus de succès, sortant le single Johnny Won’t Get To Heaven en 1977. Aliéné par la scène punk, Rowland, avec le guitariste des Killjoys, Kevin Archer, a décidé de former un nouveau groupe influencé par la soul, les Dexys Midnight Runners. Une grande partie des chansons du groupe ont été inspirées par les origines irlandaises de Rowland et étaient reconnaissables par le style vocal idiosyncratique de Rowland. En formant le groupe, Rowland pensait qu’il était “important d’avoir un style vocal”, il s’est plus tard rappelé, “et j’avais l’idée de prendre cette voix pleurante”, en partie inspirée par General Johnson de Chairmen of the Board.

Quand les Dexys se sont séparés en 1987, Rowland a enregistré un album solo, The Wanderer, qui, avec ses trois singles, a été un échec commercial. Sa prochaine sortie n’a pas eu lieu avant 1999 quand il a enregistré une compilation d’interprétations de chansons classiques intitulée My Beauty, dont la pochette représentait un Rowland très maquillé vêtu d’une robe et de lingerie féminine.

En 2003, Rowland a reformé les Dexys Midnight Runners – comprenant seulement un autre membre original, le bassiste Pete Williams, qui remplissait le rôle de co-chanteur de Rowland – et sont embarqués sur une tournée de retour à succès pour promouvoir un album best of qui incluait deux nouvelles chansons, Manhood et My Life In England. Ces deux chansons ont été testées à la radio par le label, mais aucune n’a reçu assez de passage pour sortir en single.

En 2012, Rowland a relancé les Dexys Midnight Runners sous le nom de “Dexys” avec un nouvel album One Day I’m Going To Soar accompagné par une tournée britannique.


Éloges

Selon Paul Moody dans Uncut en 2007, “Rowland – en tant que chanteur et compositeur de Dexys Midnight Runners – nous a donné certains des grands moments pop. De la vision rouge de Searching For The Young Soul Rebels au gombo celte de Too-Rye-Ay et le chef-d’œuvre négligé de 1985, Don’t Stand Me Down, sa contribution à la musique britannique en est une imposante, à la fois visuellement et musicalement.

VOIR AUSSI :

Source : Wikipédia, traduit de l’anglais
Dernière modification : 13 mai 2017

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s