Sunday Mail – 16 juillet 2006 : Je ne veux pas tuer les Manics

dit James Dean Bradfield

James Dean Bradfield déclare que sa décision de tourner le dos aux Manic Street Preachers les aidera à faire d’eux un meilleur groupe.

Le chanteur a reçu une acclamation critique pour son premier album solo, The Great Western.

Et ce soir, il va se propulser à la 6ème place avec That’s No Way To Tell A Lie, le premier single qui en est extrait.

Mais le rockeur gallois a juré que son succès solo ne signe pas l’arrêt de mort des Manics.

Il m’a dit : “Ça n’a jamais été mon ambition de faire un disque solo. J’ai toujours aimé être dans un groupe. Je suis très heureux d’être dans les Manics parce qu’on a tous grandi ensemble. Mais l’été dernier, on a pris la décision de prendre deux ans de pause.

“On veut que le prochain album des Manics soit un grand album. Pour ça, on avait besoin de nous accorder – ainsi qu’à notre public – un petit peu de repos”.

James a révélé que son compagnon des Manics, Nicky Wire, s’occupait à écrire des chansons tandis que Sean Moore étudiant l’art martial Kendo.

Il a dit : “Il y a quelques semaines, j’ai pris des nouvelles de Nicky et Sean pour voir où on en était du point de vue des démos pour le prochain album. Ça semblait génial. Le prochain album des Manics va être vraiment rock’n’roll, dans ta face”.

James dit que sa décision de partir en solo était accidentelle.

Il a dit : “Je suis resté assis le premier mois et je suis devenu un idiot dysfonctionnel. Je me suis rendu compte que sans jouer de la musique, j’étais une personne vraiment en colère.

“Dans les Manics, les paroles étaient toujours écrites par Nicky ou notre ancien chanteur Richey Edwards et je faisais la musique.

“Quand il est venu le temps de faire un album solo, je me suis rendu compte que je devais faire les deux. Ça m’a fait peur”.

Il y a cinq ans, James a écrit sa toute première chanson, Ocean Spray – le tube des Manics inspiré par la mort de sa mère. Il a admis : “Les paroles de cette chanson étaient un réflexe émotionnel alors ça ne m’a pas aidé sur ce disque solo.

“Les paroles de The Great Western viennent d’ailleurs.

“Mais c’était un grand sentiment de voir : Paroles et musique de James Dean Bradfield imprimé sur le nouveau disque. Je me sentais très heureux et j’ai perdu un peu de mon insécurité”.

James a dévoilé l’album avec un concert à guichets fermés au King Tut’s à Glasgow le 23 mai et il projette plus de dates écossaises plus tard cette année.

Il a dit : “Être sur scène sans Nicky et Sean était étrange. Jouer avec un autre groupe était probablement la partie la plus émotionnelle pour moi”.

Traduction : 8 février 2009

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s